• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Le ransomware, l’arme préférée des hackers en 2019

Le ransomware, l’arme préférée des hackers en 2019

Ransomware illustration 1

La société spécialisée McAfee présente un rapport plutôt inquiétant sur la popularité de ce type de cyberattaque.

McAfee, société connue du grand public pour ses anti-virus, vient de publier un rapport détaillé plutôt inquiétant. Au centre de cette étude, les logiciels de rançons, ou communément appelés les ransomwares. D’après les experts de l’entreprise spécialisée, ce type de cyberattaque n’a jamais été aussi populaire. 118%, c’est l’augmentation du nombres de ransomwares déployés lors du premier trimestre 2019.

Des multitudes de ransomwares

Comme si le constat n’était pas assez alarmant, le rapport McAfee Labs Threat précise également que 504 nouvelles  menaces de ce type sont détectées chaque minute ! Les chiffres évoqués dans ce dossier donnent la chair de poule : 2,2 milliards de comptes volés vendus au plus offrant sur le Dark Web, rien qu’en début 2019. 68% des attaques réalisées grâce au harponnage. 77% des coordonnées bancaires ont été subtilisées par les pirates grâce à des brèches ouvertes par les utilisateurs eux-mêmes, soit via un SMS ou un mail vérolé par exemple.

Pour Raj Samani, scientifique en chef pour McAfee, il ne faut pas oublier que chaque cyberattaque à un coût humain : “L’impact de ces menaces est très sérieux. Il est important de reconnaître que les chiffres, qui mettent en lumière l’augmentation et la diminution de certains types d’attaques, nous racontent qu’une fraction de l’histoire. Derrière chaque infection, il y a une entreprise qui fait face à des pannes, ou un consommateur confronté à une fraude majeure”, rappelle-t-il.

Malgré cette armada de ransomwares différents, les experts de McAfee ont établi une classification de ces malwares, catégorisés dans trois familles distinctes :

  • Les Dharma : Première apparition en 2016, les Dharmas font partie des ransomwares les plus dévastateurs. Les créateurs de ces logiciels malveillants s’attellent quotidiennement à modifier et renforcer leurs virus, pour qu’ils demeurent indétectables par les antivirus.
  • Les Ryuk : Autre menace de taille, les Ryuk sont capables de mettre à genoux des entreprises, voire des villes entières. Ils sont capables de paralyser des secteurs clés, comme les accès à l’eau, les sites des impôts, les données des caméras de surveillance, etc. La ville américaine de Baltimore en a fait amèrement les frais cette année…  
  • Les GrandCrab : Les GrandCrab font office de petits nouveaux dans la grande famille des ransomwares. Selon Europol, l’agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité, les GrandCrab sont très dangereux et sont considérés “comme l’une des formes les plus agressives de ransomwares”. 

Source : TechCrunch


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez