• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Qualcomm Snapdragon 865+ : beaucoup de bruit pour pas grand-chose…

Qualcomm Snapdragon 865+ : beaucoup de bruit pour pas grand-chose…

Qualcomm Snapdragon 865+

Comme l’année dernière, le fleuron de chez Qualcomm va hériter d’une version «Plus» et comme l’année dernière le gain de performance n’est pas foufou…

Vous le savez, les SoC Qualcomm sont déclinés en plusieurs séries : 4, 6, 7 et la série 8, la plus avancée technologiquement. Après le 845 en 2018, le 855 en 2019, cette année c’est le 865 qui fait office de flagship et qui équipe les appareils les plus puissants du moment.

Jamais un fondeur ne se sera taillé une aussi grosse part de marché dans cette industrie : les puces Qualcomm sont partout. Les produits Exynos et HiSilicon sont très en retrait cette année et on ne sait pas si c’est Qualcomm qui cartonne ou les autres qui stagnent.

Toujours est-il que pour asseoir cette domination encore plus, Qualcomm propose depuis l’année dernière une version « Plus » de sa meilleure puce. Comme elle sort 6 mois après, cela permet au fondeur de faire parler de lui et cela permet aussi aux constructeurs de proposer un argument commercial supplémentaire : «Vous croyez avoir tout vu avec le Snapdragon 865 ? Attendez de voir le 865+ !»

À lire aussi : Qu’est-ce qu’un SoC ?

De cette manière les «gros» smartphones qui sortent à l’été profitent d’un regain d’intérêt. Ce sera notamment le cas de l’Asus ROG Phone 3 qui sera annoncé le 22 juillet prochain.

Mais bon, il a quoi de plus ce «Plus» ? La vérité : pas grand-chose. C’est exactement le même SoC avec les mêmes DSP, gestionnaire de mémoire, modem, chip sonore, etc. La seule différence c’est que le CPU et le GPU seront overclockés. Le plus puissant des 8 cœurs, le Cortex A77, sera cadencé à 3,1 GHz au lieu de 2,84 GHz (sans aucun changement pour les autres) tandis que Qualcomm promet une hausse des performances de 10 % au niveau de l’Adreno 850. Autant vous dire qu’on ne verra aucune différence dans 99 % des cas de figure, mais cela permet par exemple à Asus d’avoir un petit truc en plus la fiche technique de son appareil par rapport à son rival Black Shark 3 par exemple…

Black Shark 3 : la nouvelle référence pour les joueurs mobile


Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul