Pourquoi on ne voit plus de caméra pop-up sur nos smartphones ?

Très à la mode en 2019 et 2020, les caméra pop-up ou rotatives ne font plus recettes et semblent disparaître des nouveaux smartphones. On vous explique pourquoi.

Depuis bientôt quatre ans, les constructeurs s’acharnent pour réduire au maximum les bordures et pour maximiser le ratio corps-écran. Cela permet d’offrir une dalle plus grande, sans pour autant augmenter la taille de l’appareil. C’est tout bénef comme on dit. Xiaomi est le premier fabricant à s’être engagé sur cette voie, avec le Mi Mix et son ratio corps-écran de 91,3%.

En outre, la marque avait pris une initiative inédite : placer le capteur à selfie dans la bordure inférieure de l’appareil afin de laisser l’écran vierge de tout capteur. Cette idée de supprimer les capteurs pour ne laisser que l’écran et rien que l’écran, les constructeurs l’ont rapidement tous adoptée. D’abord, il y a eu les capteurs en forme de goutte d’eau, puis en poinçon.

L’heure de gloire des caméras pop-up

Mais certaines marques ont eu envie d’aller plus loin, en supprimant totalement les capteurs de la surface de la dalle. C’est à ce moment précis que les caméras pop-up sont devenues la solution miracle. Vivo a ouvert le bal avec le Vivo Nex, et puis Oppo a débarqué avec son Find X et ses capteurs rétractables. En effet, l’appareil proposait un module motorisé qui permettait de profiter des capteurs principaux en mode selfie comme en mode photo classique.

Le Xiaomi Mi MIX 3 avec son écran coulissant sans moteur : un OVNI

On retrouve un système similaire sur le Mi Mix 3 de Xiaomi. Ici, l’écran coulissait vers le bas pour laisser apparaître les deux capteurs frontaux. Encore une autre manière d’optimiser le ratio corps-écran au maximum. Chez Reno, on a opté pour une autre méthode : une caméra pop-up aux allures d’aileron de requin sur le Oppo Reno 4. Plutôt classe, sans être révolutionnaire. La dernière innovation en date est à chercher du côté de chez Asus avec le Zenfone 7 Pro (même si le précurseur est le Zenfone 6).

Cet appareil audacieux embarque une « Flip Camera ». Pour résumer, les capteurs sont disposés dans un compartiment. Grâce à une charnière et un servomoteur, il est possible de profiter de ces capteurs à l’avant comme à l’arrière. Mais alors que l’on pensait que ces technologies allaient se démocratiser, il semble que les caméras pop-up, ont disparus des smartphones en 2021.

ASUS ZenFone 7 Pro
Crédits : Asus Zenfone 7 Pro

Le retour de capteurs frontaux traditionnels

Les flagships les plus récents, à l’instar du Galaxy S21 ou du Xiaomi Mi 10 Pro, sont revenus à une configuration plus classique, avec un capteur frontal en poinçon ou en goutte d’eau. Comme le précisent nos confrères du site Android Central, le poids de ces caméras rotatives est un frein. En effet, ces modules comportent de nombreuses pièces et nécessitent un moteur pour fonctionner. Autant de composants supplémentaires qui ajoutent du poids sur la balance et de l’épaisseur au téléphone.

Or, et comme l’a confié Xiaomi à Android Central, les constructeurs veulent se diriger vers des smartphones plus fins et ergonomiques. Les caméras pop-up ne vont pas dans ce sens. Autre point, ces systèmes posent problème question étanchéité. En effet, les smartphones équipés de ce genre de technologie ne sont pas protégés contre les éclaboussures et les immersions. Un facteur clé qui peut freiner l’achat de certains consommateurs.

Mais où sont passées les caméras pop-up ?

Toutefois et si vous avez hâte de retrouver un écran dénué de capteurs, sachez que plusieurs constructeurs travaillent actuellement sur des technologies permettant d’installer les caméras sous l’écran. Oppo a présenté un prototype de ce genre en 2019 et le Galaxy Z Fold 3, le prochain smartphone pliable de Samsung, sera équipé d’une caméra frontale invisible.

Source : Android Central


Laisser un commentaire