Play Store : Google imite Apple et exige 30% de commission à tous les développeurs

Google a décidé d’imiter Apple et compte exiger désormais 30% de commission à tous les développeurs souhaitant diffuser leur appli sur le Play Store.

Google aime se montre généreux d’un côté, et tyrannique de l’autre. En effet, on a appris ce lundi 28 septembre que la firme de Mountain View comptait relâcher la pression quant aux boutiques d’applications tierces sur Android 12. Les utilisateurs pourront plus facilement installer des alternatives au Play Store. C’est la bonne nouvelle.
La mauvaise nouvelle, c’est en qu’en contrepartie de ce geste d’ouverture à la concurrence, Google compte durcir sa politique d’utilisation du Play Store. Le géant du web a décidé d’imiter l’un de ses principaux rivaux : Apple. Dès le 30 septembre 2021, Google va  exiger une commission de 30% à tous les développeurs qui proposeront des achats dans leur application. Jusqu’alors, certains gros développeurs (ils représentent 3% seulement des développeurs) pouvaient proposer abonnements et achats sans passer par le système de paiement du Play Store.
À lire également : Play Pass – Google lance son service de jeux et d’applis pour concurrencer Apple Arcade

Google marche dans les pas d’Apple

De fait, la firme ne touchait pas un centime sur les abonnements Spotify ou Netflix contractés depuis l’application Android par exemple. C’est désormais terminé, comme l’expliquent nos confrères du New York Times : « Google indique que ces entreprises ont jusqu’au 30 septembre 2021 pour intégrer son système de facturation ». 
Comment expliquer ce revirement de situation chez Google ? Jusqu’alors, Google était en position de quasi-monopole sur Android. Le Google Play Store est le market place qui dispose du catalogue le plus vaste, avec des millions et des millions d’applications. En étant numéro un, Google fermait les yeux quand certains développeurs importants décidaient de passer par un autre système de paiement que celui de Google Play.
À lire également : Apple – Fortnite ne pourra pas revenir sur l’App Store avant août 2021

S’ouvrir à la concurrence ne se fera pas gratuitement

Seulement, comme dit plus haut, Google a annoncé qu’il lâchait du lest concernant les boutiques d’applications concurrentes. Maintenant que ces alternatives vont représenter un risque plus important, la firme considère qu’elle peut exiger une commission aux développeurs qui ont choisi de diffuser leur application via le Play Store. 
« Chaque boutique d’applications sur Android est capable de décider de son propre modèle économique et de ses fonctionnalités pour les utilisateurs », justifie Sameer Samat, vice-président des produits chez Google. Ironie de l’histoire, Apple devra elle aussi s’acquitter de cette commission. La marque à la pomme propose Apple Music sur le Play Store. Or, il s’avère que les utilisateurs peuvent s’abonner au service sans passer par le système de paiement de Google.
Pour rappel, Apple a défrayé la chronique après avoir banni Epic Games et le jeu Fortnite de l’App Store. Les développeurs avaient justement mis en place un système de paiement alternatif, pour éviter de payer les 30% de commission exigée par Apple. Nous avons hâte de voir la réaction de la firme de Cupertino face à cette nouvelle taxe instaurée par Google.
Source : Google