• Rechercher
Accueil ► News ► Les applications du Play Store seront classées via le système PEGI

Les applications du Play Store seront classées via le système PEGI

Il sera désormais facile de savoir si cette application est appropriée pour votre enfant : le système de classification PEGI s’invite sur le Google Play Store. Serait-ce le retour des applis “adultes” ?

Il faudra bientôt avoir un certain âge pour télécharger Dead Trigger 2 ou une autre application au contenu violent, voire coquin (qui a dit VibroDroid ?). Google lance la classification des applications du Play Store via les systèmes propres à chaque région/pays. En France, c’est donc PEGI (Pan-European Game Information) qui s’y colle.

Ce changement concerne en premier lieu les développeurs, qui devront remplir un questionnaire permettant de classer leur application, qu’elle soit déjà en place sur le Store ou non. Si la mise à jour d’une application existante peut modifier une ou des réponses au questionnaire, les développeurs devront également le signaler. Dès le mois de mai, aucune nouvelle appli ne sera acceptée et aucune mise à jour ne pourra être faite sans remplir complètement le questionnaire.

Côté utilisateur, les précisions se font attendre. Devra-t-on simplement cliquer sur “Oui, je confirme avoir plus de 16 ans” pour télécharger une application PEGI 16 ou y aura-t-il un système plus poussé ? Le plus probable est que cela ne change rien à nos habitudes. En revanche, cette nouvelle classification pourrait avoir un impact inattendu : si Google se fie à un système externe, la firme n’aura plus besoin de vérifier si oui ou non l’application est bien publiable sur le Play Store. Une appli à connotation très violente ou sexuelle, qui n’aurait pas franchi les barrières actuelles, pourrait bien se retrouver en téléchargement avec la mention “PEGI 18”. Aux développeurs d’assumer d’éventuels retours négatifs.

En attendant, il existe d’autres moyens de se procurer des applications tendancieuses sur Android.


Auteur
Thomas Povéda
Tous les articles
Auteur Thomas Povéda