Passeport sanitaire : plus de 70% des français sont contre selon une enquête du CESE

Les résultats de la consultation sur le passeport vaccinal sont tombés et ils sont intéressants. Selon l’enquête du CESE (Conseil Économique Social et Environnemental) destinée à recueillir les avis des français sur le passeport sanitaire, plus de 70% d’entre eux y seraient défavorables.

Du 17 février 2021 et jusqu’au 7 mars, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) lançait une consultation citoyenne autour du projet de passeport vaccinal. La question posée était la suivante : « que pensez-vous du passeport vaccinal, dans le cadre d’une utilisation pour accéder aux lieux aujourd’hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées, etc.) ? »

Dans cette optique, ce questionnaire devait selon le CESE permettre de « recueillir l’avis du plus grand nombre au sujet du passeport vaccinal, sur une échelle allant de « très défavorable » à « très favorable » ». Les participants étaient également invités à « justifier leur opinion, ou exprimer des propositions alternatives ou complémentaires à cette mesure ».

Les résultats CESE : plus de 70% des français opposés au passeport sanitaire

Sans surprise, la majorité des français ayant participé à cette enquête (110 507 participants) est opposée à cette nouvelle mesure. Les résultats montrent qu’ils sont plus 67,1% à être très défavorables et 5,6% défavorables. La part des personnes interrogées « mitigées » est de 2% tandis que le taux des votants se déclarant « favorables et très favorables » se chiffre à 25,3%. Ces derniers mettent en avant les arguments suivants « la possibilité de rouvrir les lieux fermés, de voyager à nouveau ou encore de retrouver ses libertés. »

Résultats enquête CESE

À contrario, les personnes étant opposées à l’idée du passeport sanitaire dénoncent une « atteinte aux libertés privées, l’incertitude concernant l’efficacité et la sûreté des vaccins, ou encore la discrimination entre les citoyens que créerait ce dispositif« .

Arguments passeport sanitaire

Après l’annonce d’une éventuelle mise en place des QR Codes obligatoires pour aller au resto et l’arrivée prochaine de la nouvelle CNIe (Carte nationale d’identité électronique), le gouvernement français semble continuer dans la même lignée concernant ses projets farfelus…

Avec cette nouvelle mesure (censée dans un contexte de crise sanitaire de Covid améliorer le quotidien des français) l’exécutif invente toujours plus de dispositifs dont l’objectif principal semble être de les pister et d’avoir un contrôle total sur leurs faits et gestes.


Laisser un commentaire