• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Les FAI veulent taxer Netflix, Youtube et Facebook

Les FAI veulent taxer Netflix, Youtube et Facebook

Logo fédération française des télécoms

Orange, Bouygues Telecom et SFR proposent d’instaurer un péage pour les géants du web qui consomment le plus de bande-passante. Et pourquoi pas trouver au passage une nouvelle source de financement pour entretenir les infrastructures réseaux.

L’idée n’est pas mauvaise en soi. Arthur Dreyfuss, président de la Fédération française des télécoms (FFT), pense que les plateformes qui génèrent le plus de trafic doivent contribuer à l’entretien et au développement des infrastructures réseaux.

Les télécoms français veulent leur part du gâteau

On compte dans les rangs de la FFT les opérateurs les plus importants : Orange, SFR et Bouygues Telecoms. Une fois n’est pas coutume, les trois entreprises se liguent pour protéger les intérêts de ce secteur d’activité. Dans une interview donnée au quotidien Le Figaro, Arthur Dreyfuss revient sur la gravité de la situation : “80 % des impôts payés en France par des acteurs du numérique le sont par des opérateurs télécoms français. À certaines heures de la journée, 80% du trafic des réseaux télécoms est dû à Youtube, Nelflix, Amazon et Facebook”, affirme-t-il.

Arthur Dreyfuss Président du FTT
Arthur Dreyfuss Président du FTT

À quel moment les géants du numérique vont-ils prendre leur part de responsabilité et participer au financement des infrastructures qu’ils utilisent”, poursuit l’homme à la tête du FTT. Au regard de certains chiffres, on peut comprendre la réaction d’Arthur Dreyfuss. En 2018, Orange, Bouygues et SFR ont investi à eux trois 9,8 milliards d’euros dans leurs réseaux respectifs, soit près de 25% de leur chiffre d’affaires. Les géants du net quant eux saturent le trafic, occupent massivement les bandes-passantes, empochent les milliards, sans contrepartie.

Voilà l’origine de cet projet : “instaurer une sorte de péage à l’entrée des réseaux pour les plus gros utilisateurs”. Certains pourront se poser la question de la neutralité du Net, qui il le faut rappeler est un principe immuable censé garantir l’égalité des traitements de tous les flux de données sur Internet. Pas de discrimination, pas de taxe, envers la source, le destinataire, ou encore le contenu de l’information.

D’après Dreyfuss, cette mesure ne rentrerait pas en conflit avec la neutralité du Net, puisque les consommateurs ne seraient pas directement concernés. D’accord M. Dreyfuss, mais rien n’empêchera Netflix d’augmenter le prix de ses abonnements en France, si ce péage entrait en vigueur. À bon entendeur.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez