• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Obsolescence programmée : un milliard de smartphones Android concernés

Obsolescence programmée : un milliard de smartphones Android concernés

Selon le magazine britannique Which, près d’un milliard de smartphones Android fonctionnent sur une version de l’OS trop ancienne. L’absence inévitable de mises à jour de sécurité va rendre ces appareils vulnérables à tout type d’attaque.

Alors que le regard de Google est déjà tourné vers Android 11, de nombreux smartphones à travers le monde fonctionnent encore sous de précédentes versions de l’OS. Et bien évidemment, ces utilisateurs seront tôt ou tard vulnérables aux cyberattaques en tout genre.

En effet, le magazine britannique Which s’est penché sur un sujet polémique depuis plusieurs années : l’obsolescence programmée. La publication, spécialisée dans le droit des consommateurs, affirme que de nombreux utilisateurs de smartphones Android sont ou seront laissés pour compte. La raison ? Tout simplement parce que Google arrête de fournir des mises à jour de sécurité sur ces anciennes versions de l’OS.

Selon la rédaction de Which et d’après les statistiques publiées par la firme de Mountain View, plus de 40% des utilisateurs Android “peuvent ne plus recevoir d’importantes mises à jour de sécurité, ce qui les expose potentiellement à des logiciels malveillants, à la perte de données et à des cyberattaques”. 

Pour arriver à ces conclusions, le magazine s’est basé sur plusieurs données :

  • Les données de fragmentation d’Android de mai 2019 montrent que 42,1 % des appareils actifs utilisent Android 6.0 ou une version antérieure de l’OS
  • En 2019, l’Android Security Bulletin annonce qu’aucun patch de sécurité n’est prévu pour les smartphones équipés d’une version de l’OS antérieure à Android 7.0 Nougat

De fait, il suffit ensuite de comptabiliser le nombre d’appareils concernés, soit près d’un milliard selon les calculs du magazine.

Du côté de Google, on rétorque que les mises à jour sécurité sont diffusées rapidement sur leurs appareils, à savoir les Google Pixel et Nexus. Effectivement, les smartphones du géant du Web sont toujours les premiers à recevoir les MAJ. Mais encore une fois, cette réactivité ne bénéficie qu’aux appareils tournant sur Android 7.0 Nougat ou plus récent. Les Google Pixel et Pixel XL de première génération ont par exemple reçu leur dernière mise à jour sécurité en décembre 2019. Il n’y en aura plus par la suite.

Pour ce qui est des smartphones des autres constructeurs, ce sont eux qui ont la responsabilité de maintenir leurs appareils à jour. Pour savoir si oui et non votre smartphone est encore suivi et protégé, le mieux est de rentrer directement en contact avec le constructeur concerné.

Source : Presse Citron


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez