News

Nvidia Tegra K1 : des jeux PC sur mobile

La puissance du PC sur votre smartphone. C'est la promesse de Nvidia à la présentation de sa nouvelle puce mobile : la Tegra K1. Au programme, une puissance brute dopée aux hormones et une compatibilité avec le moteur graphique Unreal Engine 4, très utilisé sur PC.
Plus puissante que la Playstation 3 et la XBox 360. Voilà comment se positionne la nouvelle puce Tegra de Nvidia, annoncée au Consumer Electronic Show (CES) qui se tient en ce moment à Las Vegas.

La Tegra K1 (pas de Tegra 5 comme attendue donc) supportera la 4K (ou Ultra HD), ainsi que les écrans de 3840 x 2160 pixels. Côté graphisme, le constructeur affiche clairement son ambition de porter le jeu PC sur smartphones et tablettes. Dotée de 192 cœurs (contre 72 pour le Tegra 4), la puce Tegra K1 est compatible avec le moteur graphique Unreal Engine 4, dernier né de la société Epic.

Selon Nvidia, la puce Tegra K1 possède une puissance brute supérieure à la Playstation 3 et à la XBox 360

Affichage d’effets de lumières avancés, textures réalistes… En théorie, faire tourner un jeu PC récent sur son mobile sera possible.

La puce Tegra K1 est déclinée en deux versions. Une 32 bits quatre cœurs, avec une fréquence pouvant monter jusqu’à 2,3 GHz, et une 64 bits double cœurs, jusqu’à 2,5 GHz.

Tegra K1 : le retour de Nvidia sur le marché mobile ?

Alors qu’à son époque, la puce Tegra 3 pouvait rivaliser avec les processeurs Snapdragon, son évolution Tegra 4 est passée quasiment inaperçue. Seuls 6 appareils en sont actuellement équipés, contre une quinzaine pour le Snapdragon 800.

Avec la Tegra K1, Nvidia veut visiblement revenir sur le marché des smartphones et tablettes en proposant un processeur résolument orienté gaming. Reste à voir quels terminaux mobiles embarqueront la nouvelle puce, et surtout pour quel prix.

Si aucune date de sortie précise n’a été révélée, la version 32 bits de la Tegra K1 devrait débarquer au premier semestre 2014. La version 64 bits attendra la deuxième moitié de l’année.

Et le refroidissement ?

Un processeur puissant, ça chauffe. Et contrairement aux ordinateurs, nos smartphones et tablettes ne possèdent pas de système d’évacuation de la chaleur poussé. Allier performances et refroidissement des terminaux mobiles devrait être un enjeu majeur pour les constructeurs. Au Japon, un système de refroidissement liquide a déjà été présenté en mai dernier. HTC et Samsung pourraient d’ailleurs embarquer ce genre de technologie dans leurs prochains modèles haut de gamme.

Etiquettes