Google Nexus : Le Nexus Player conçu par Asus propulsé par Android TV

Google a multiplié les annonces hier, parmi ces dernières, la présentation du Nexus Player est à retenir. Il s’agit d’un produit qui place Android TV au cœur de nos téléviseurs. Films, séries, musiques et jeux vidéo grâce à sa manette vendue séparément. Ne reste plus qu’à espérer que le produit sorte en France…

Annoncé lors de la Google I/O, Android TV dispose enfin de son premier produit grand public appelé, Android Player. En effet lors de la Google IO une plateforme du nom de l’ADT-1 avait été présentée aux développeurs pour qu’ils s’approprient ce nouvel environnement qu’est Android TV. Google a donc choisi les constructeurs Asus et Intel pour propulser Android sur nos téléviseurs. La firme de Mountain View va tenter de nous convaincre avec cette nouvelle tentative sur le secteur de la télévision, un défi qu’elle n’avait jusque-là pas réussi à relever.

[youtube id= »rqFdNvxLjCY »]

Nexus Player Android + Chromecast + console de salon

Google a donc chargé Asus de concevoir le Nexus Player, un produit qui ressemble au Minix Neo X7, mais repensé par Google. Au niveau matériel c’est un processeur Intel Atom Quad Core cadencé à 1,8 GHz et d’un GPU PowerVR Serie 6. L’appareil dispose d’1 Go de mémoire vive et 8 Go de stockage interne. Au niveau de la connectivité l’appareil dispose du Bluetooth 4.1 et du Wi-Fi 802.11 ac 2×2 (MIMO) et d’un port Micro-USB 2.0. Le Nexus Player se connecte à la télévision via un port HDMI capable d’afficher une résolution Full HD (1920 x 1080@60Hz). L’appareil est compact puisqu’il s’agit d’un cercle de 120 mm x 120 mm de diamètre et 20 mm d’épaisseur, cependant le poids est plutôt conséquent : 235 grammes.

Nexus Player
Un design tout en rondeur, Google s'est entouré d'experts en la matière.

Pour piloter l’appareil, une télécommande est fournie. Cette télécommande dispose des touches retour, home, play/pause, d’un pad circulaire (pour la navigation) et d’un bouton en son centre pour valider. Petite particularité : pour explorer les menus ou encore effectuer des recherches, Google met en avant les commandes vocales. Naturellement, cette télécommande se dote donc d’un bouton pour activer cette fonction et d’un micro pour dicter la requête voulue. On peut même espérer pouvoir communiquer avec grâce à Hangouts, Skype et consorts…

Nexus Player
Pas de clavier pour effectuer des recherches, Google met en avant sa reconnaissance vocale.

Le Nexus Player disposera des mêmes fonctionnalités que le Chromecast, mais ne nécessitera pas de smartphone ou de tablette pour fonctionner.

Vendue malheureusement séparément, la manette permet de classer le Nexus Player comme une console de salon. Elle promet une expérience pleine de détails graphiques et des parties multijoueurs gratuites, grâce à l’expérience de « Play jeux« . Les visuels montrent une manette aux finitions soignées, mais qui ressemble à du déjà vue, notamment du côté de chez Microsoft et de ses manettes Xbox.

Nexus Player
Une manette vendue séparément au prix de 39 dollars.

Un contenu orienté multimédia et divertissement

Pour enrichir l’arrivée du système d’exploitation Android TV (celui qui animera le Nexus Player), Google dispose déjà de nombreuses applications multimédias comme Plex, Netflix, Tunein ou Vevo entre autres. Bien entendu, le géant de l’internet est déjà bien armé avec ses plateformes comme YouTube ou la section Films et TV ainsi que la partie Games de son Google Play.

Nexus Player
Du multimédia et des jeux, le Nexus Player s'appuie sur le catalogue bien fourni du Google Play Store.

Le Nexus Player semble donc être une excellente solution pour rendre son téléviseur « Smart » si ce n’est déjà pas le cas. Comme Apple et son Apple TV, il permet de retrouver (ou de s’enfermer dedans ?) son univers Google et le contenu vidéoludique investit de ses produits mobiles. Pour le moment, les premiers doutes viennent sur le choix du SOC. Intel propose un processeur qui délivre de bonnes performances à prix attractif, cependant les puces graphiques PowerVR ne sont pas une référence en matière de gaming. Un choix qui surprenant quand on sait que Nvidia a mis à disposition de sa Nexus 9, le puissant Tegra K1, mais comme dit l’adage « Wait and see ! »

Nous ne savons pas à l’heure actuelle si le Nexus Player sera disponible pour la France, car elle n’est pas référencée sur le site en version française.

Source : Google.com