Netflix : que regarder en avril 2021 ?

Chaque mois, Netflix dresse un planning des sorties. Pour avril 2021, nous avons fait notre petite sélection non exhaustive. En bonus ? Certaines pépites dénichées par nos rédacteurs…

Nouveautés films, séries et dessins animés du mois d’avril

Shadow and Bone – La Saga Grisha (le 23 avril)


Issue de la trilogie littéraire de Leigh Bardugo, La Saga Grisha conte l’histoire d’une nation maudite déchirée et d’un brouillard perpétuel où vivent des créatures maléfiques, le Fold. Une orpheline peut sauver le monde : c’est une Grisha (une mystique qui peut utiliser les éléments) et sa maîtrise de la lumière pourrait dissoudre le Fold. Bien vite, elle attise les convoitises de part et d’autre…

Le Prince d’Égypte (depuis le 1er avril)


C’est un peu le mois de DreamWorks sur Netflix avec les arrivées de Shrek 1 & 2, Madagascar 1 & 2, Kung Fu Panda 1 & 2 et Le Chat Potté… Mais celui dont les chansons résonnent encore dans nos têtes c’est bien Les 10 Commandements « version animation » : Le Prince d’Égypte. Même s’il date de 1998, il n’a pas pris une ride. Il faut dire qu’il n’est pas en 3D mais bien en animation traditionnelle. La classe. Ramsès II VS Moïse : fight !

Le Serpent (depuis le 2 avril)


Mini-série de 8 épisodes, Le Serpent est inspiré de fait réel : dans la Thaïlande des années 70, un français né de parents asiatiques à la fois séducteur, manipulateur et expert en poison détrousse ses victimes et les tue. Traqué par la police, il arrive de nombreuses fois à leur jouer des tours et à s’enfuir. Un personnage fascinant qui purge toujours une peine de prison à vie au Népal.

Yasuke (le 29 avril)


Netflix ne pouvait pas passer à côté de ça, c’est plus fort qu’eux… Saviez-vous que pendant le règne d’Oda Nobunaga (milieu du XVIe siècle), un samouraï noir était à son service ? Ancien esclave arrivé avec des jésuites au pays du soleil lavant, celui que l’on nommait Yasuke (ou Kuro-San) n’a sans doute pas eu le vie aussi trépidante qui lui prête, mais l’histoire est suffisamment excentrique dans un Japon traditionnellement fermé pour qu’une BD voie le jour et maintenant une mini-série animée… Avec de la magie et des robots. Normal.

Mon Roi (depuis le 1er avril)


Mon Roi est un film de Maïwenn. Tony (Emmanuelle Bercot) se remémore sa folle histoire d’amour avec Georgio (Vincent Cassel) alors qu’elle est clouée au lit après un accident. Le synopsis n’est pas foufou, mais c’est un film poignant si on n’est pas allergique au genre. Le mieux c’est de regarder la bande-annonce (qui n’en dit pas trop sur l’intrigue, mais qui donne envie… ou pas).

Notre sélection de pépites à (re)découvrir

Nous savons qu’il est très facile de passer à côté de contenus intéressants sur Netflix tant le contenu est souvent renouvelé. Nous avons fait un petit tour de la rédaction et nous avons retenu nos « pépites » du mois… Et si vous en voulez encore plus, nous vous invitons à consulter nos sélections des mois précédents.


Sleepers


Attention, chef d’œuvre ! Sleepers raconte l’histoire de 4 garçons d’origine italienne qui habitent le quartier de Hell’s Kitchen à New York. Habitués à commettre de petits larcins, une énième bêtise se termine mal et ils finissent dans une maison de redressement. Là-bas ils se font molester par les gardiens et subissent des violences inouïes. Des années plus tard, ils ont l’occasion de se venger. Un film exceptionnel avec du Robert De Niro, du Brad Pitt, du Jason Patric, du Kevin Bacon et du Dustin Hoffman. Tout pue la classe dans ce film, du début à la fin.

Ils sont partout


Ils sont partout est un « film à sketches » : un ensemble de courts métrages qui parlent d’un unique sujet, ici l’antisémitisme. Mal accueilli par la critique, le film est assez inégal : un leader d’extrême droite se découvre juif (c’est amusant, car c’est inspiré d’une histoire vraie), un banlieusard juif pauvre fait face aux préjugés de sa femme, un roux revendique lui aussi son droit à la souffrance, un agent du Mossad est envoyé dans le passé pour tuer Jésus. Bon. Ça se regarde pour Poelvoorde et François Damiens.

La Tour Montparnasse Infernale


Leur meilleur film étant absent de Netflix (Steak de Quentin Dupieux), il faudra se rabattre sur La Tour Montparnasse Infernale si vous voulez voir du Eric et Ramzy inspiré. Ce long métrage qui fête ses 20 ans cette année est une succession de répliques débiles et de situations farfelues. On rit et la seconde d’après on se dit « ho, mais non j’ai ri à ça, je suis débile ou quoi ?« . De l’humour absurde qui fonctionne.

War Dogs


Lord of War est absent de Netflix alors il faudra se rabattre sur le très bon War Dogs avec Jonah Hill et Miles Teller pour voir un bon film sur le trafic d’armes. Un masseur retrouve un ami d’enfance et se retrouve à trafiquer des armes pour le compte du gouvernement américain. Rapidement les choses dégénèrent…

Encore plus de films et de séries ?

Vous voulez encore plus de contenus ? Nous expliquions il y a peu de temps comment obtenir légalement les films et séries du Netflix américain (ou des animés inédits sur le Netflix japonais) avec un simple VPN comme CyberGhost (à 2 €/mois seulement en ce moment…)

Des serveurs optimisés pour les Netflix US et japonais