• Rechercher
Accueil ► News ► Mobiles et tablettes : une étude dévoile les habitudes des Français

Mobiles et tablettes : une étude dévoile les habitudes des Français

Le cabinet Deloitte publie aujourd’hui son étude Télécom 2012  dressant le panorama de l’équipement mobile des Français. Équipement et usages en matière de téléphones portables, smartphones et tablettes, choix des opérateurs, applications, 3G, 4G… l’étude propose un tour d’horizon complet des nouveaux usages des Français !

 

Les Français sont multi-équipés

Première constatation, les Français sont de plus en plus nombreux à posséder au moins deux téléphones portables : 35% exactement ! Seuls les possesseurs de consoles de jeu font « aussi » bien. A croire que la téléphonite aigue est de plus en plus répandue chez nos compatriotes. La tablette réalise aussi une percée très forte en « multi-équipement puisque 11% de propriétaires de tablettes en possèdent déjà au moins deux.

Fidélité envers les opérateurs et Android n°1

Les Français démontrent une certaine fidélité à leur opérateur : 42% de la population n’a jamais changé d’opérateur, même si le marché a connu, depuis 2010, de sérieux boulversements, notamment avec l’arrivée de Free.

Le vendeur en magasin reste le principal prescripteur lors de l’achat d’un téléphone portable (51%) devant les conseils des proches (32%) et loin devant les réseaux sociaux (2%). En termes d’OS, Android arrive en tête (39%) suivi par Apple iOS (27%).

62% n’ont jamais acheté une application

« Le smartphone est un incontournable qui reste en tête des intentions d’achat des équipements électroniques. Malgré tout, les usages évoluent encore lentement : par exemple seuls 5% des personnes déclarent être prête à payer par NFC avec leur smartphone. Et plus de 62% n’ont jamais acheté une application. » déclare Ariane Bucaille, Associée responsable du secteur Technologies, Médias, Télécommunications chez Deloitte.

Il faut noter cependant que seuls 41% des Français possèdent déjà un smartphone et 15% une tablette numérique. L’ordinateur est l’équipement le plus utilisé pour aller sur Internet (70%), le smartphone étant deuxième (31%), toujours loin derrière mais la progression est constante.
Mais le marché du smartphone va continuer à croître fortement en France, 26% des personnes interrogées déclarant avoir l’intention d’en acheter un d’ici un an tandis que 10% seulement prévoient d’acquérir un téléphone portable classique.

Mais le marché explose… surtout pour le gratuit

Ce sont les propriétaires de tablettes qui téléchargent le plus d’applications : 57% contre 36% de propriétaires de téléphone mobile ou smartphone soit respectivement une moyenne de 4 applications téléchargées/ mois contre 3. Les dépenses pour l’achat d’applications restent faibles : 2,15€ en moyenne pour les propriétaires de téléphone mobile/smartphone contre 3,72€ pour les détenteurs de tablette.

Deloitte constate aujourd’hui un véritable engouement pour le téléchargement d’applications sur téléphones portables et tablettes. Néanmoins plus d’un tiers de propriétaires ne souhaite pas dépenser d’argent pour des applications et une vaste majorité n’est pas disposée à payer quelque chose via une application. En réponse à ces réticences, les offres Freemium font leur entrée sur le marché proposant des versions allégées et gratuites d’applications appelant à des mises à jour.

En outre, les Français rechignent très largement à s’abonner à des services média en ligne (77%) ; les jeux (23%), la musique (22%), et les journaux (22%) sont les services rencontrant le plus de succès parmi les applications auxquelles les consommateurs sont abonnés. Facebook (56%) est l’application que la majorité des personnes qui ont un accès limité à Internet sur leur téléphone portable/smartphone souhaiterait avoir en accès illimité suivi de YouTube (45%) et Deezer (23%).

Photos, musique, jeux et Internet pour tous

etude francais et telephones mobiles tablettes application france statistiques
Les français sont multiéquipés et possèdent souvent deux smartphones et deux tablettes

Le téléphone mobile est devenu un appareil photo et une caméra de poche, plus de la moitié des Français (57%) utilisant la fonction photo/vidéo. 36% des personnes interrogées se servent de leur téléphone portable pour écouter de la musique (36%) et un tiers (32%) pour jouer à des jeux. Lorsqu’il est connecté à Internet, le téléphone portable est utilisé en premier lieu pour gérer ses emails (75%), mener des recherches sur Internet (60%), échanger sur les réseaux sociaux (57%) ou encore gérer son compte bancaire (44%).
Malgré la forte adoption des tablettes, celles-ci ne cannibalisent pas les smartphones, puisque leurs usages sont complémentaires : 56% utilisent leur smartphone autant qu’avant l’achat d’une tablette et 19% même plus qu’avant.

Wifi versus 3G : selon le type d’appareil et le lieu de connexion

L’étude fait apparaître une tendance de plus en plus affirmée : plus l’écran est grand (tablette), plus le besoin d’une connexion rapide (Wifi) est importante pour l’utilisateur. Plus l’écran est petit (téléphone portable), plus le besoin d’une connexion mobile (3G) est fort.
La majorité des propriétaires de tablettes se connectent à Internet avec le Wifi uniquement (61%), leur choix étant motivé tout d’abord par la rapidité de la connexion au Wifi (43%), la rapidité de téléchargement (35%), la fiabilité de la connexion (33%) et enfin pour ne pas dépasser leur limite d’utilisation 3G (29%).
Le Wifi est largement (74%) utilisé au domicile des propriétaires de téléphone portable puis dans les magasins ou cafés (45%), chez des amis (43%), dans les transports (27%) et au travail (25%).

L’illimité est devenu le standard du marché

36% des propriétaires de téléphone portable et smartphone préfèrent payer un montant fixe pour un accès illimité aux services qu’ils utilisent le plus plutôt qu’être facturés à la consommation.
Le forfait mensuel moyen s’élève à 29,39€. Les contrats avec engagements sont largement majoritaires (78%), 11% seulement utilisant une carte pré-payée. Plus de la moitié des personnes possédant un téléphone portable/smartphone le choisit avec une offre et un tiers (32%) en paie la totalité sans offre.

La qualité du réseau (appels et Internet) est prépondérante dans le choix de l’opérateur. Le prix joue bien entendu un rôle majeur : 17% des personnes interrogées s’orientent vers l’opérateur qui leur fournira des forfaits moins chers et plus adaptés.
En ce qui concerne les raison du départ, 33% ont quitté leur précédent opérateur en raison du coût. La qualité du réseau pour les appels est le 4ème motif de départ évoqué (15%) derrière l’accès à des bornes Wifi et l’indisponibilité d’offres famille.

Enfin bien qu’elle soit de plus en plus présente sur mobile, la publicité est ignorée par 59% de la population et 50% effacent même les messages publicitaires. Toutefois, une proportion non négligeable (6%) recherche plus d’informations ou se rend en magasin après avoir reçu une publicité.

Méthodologie : L’étude a été réalisée par Deloitte. Plus de 2 000 internautes français représentatifs en termes géographiques et économiques, et sur quotas de sexe et sur 5 tranches d’âge ont été interrogés en ligne en mai 2012.

4G et NFC encore peu connues

«Il est intéressant de noter que la 4G n’entre quasiment pas en ligne de compte dans le choix d’un téléphone portable ou smartphone. Plus de la moitié des propriétaires de ces devices n’a pas d’avis sur ce réseau et 40% n’envisagent pas de changer d’opérateur pour un meilleur réseau 4G. Les principaux critères de choix d’un téléphone portable sont avant tout le prix de l’abonnement (40%), la marque (36%), la fiabilité (34%) et le design (29%) » commente Alexandre Buselli, Associé responsable du secteur Télécom et Média au sein du Conseil chez Deloitte. L’intérêt pour les technologies NFC (communication en champ proche) commence à poindre mais reste faible. Près d’un tiers (31%) ne sait pas ce qu’est la NFC ou si leur téléphone en est équipé. Le paiement en magasin avec son téléphone mobile que permet la technologie NFC rencontre également peu d’écho parmi les Français : 26% d’entre eux accepteraient de payer avec leur mobile pour de petits montants et 5% seulement pour de gros montants. Si leur équipement mobile leur permettait d’utiliser la NFC, 21% des propriétaires de téléphone portable intéressés l’utiliseraient pour obtenir des promotions dans les magasins et 19% pour payer dans les commerces.

-
Auteur David Côme