News

Google veut accélérer le suivi de ses màj Android en pointant du doigt les mauvais élèves

La fragmentation du système d'exploitation Android est une plaie pour Google. Pour résoudre ce problème, le géant de Mountain View compte mettre la pression sur les constructeurs en publiant des listes pointant ceux qui sont les plus lents à les réaliser.

Les mises à jour Android sont porteuses de nouvelles fonctionnalités. Elles sont là aussi pour renforcer les défenses de l’OS, notamment en s’attaquant aux failles de sécurité que l’on découvre fréquemment (Stagefright par exemple). En ce sens, le géant de Mountain View en a plus que marre que les constructeurs soient à la traîne sur la question du suivi des mises à jour Android.

Ainsi Google compte employer la manière forte. D’après Bloomberg, un tableau circulant en interne au sein de l’équipe de développement de la firme californienne nomme clairement les constructeurs qui ont du mal à suivre le rythme des mises à jour Android. Ce même tableau devrait être rendu public ! Une bonne façon de pointer du doigt les mauvais élèves.

 

D’après les derniers chiffres résumant la fragmentation de l’OS, sur près de 1,4 milliard de smartphones Android, seulement 7,5 % embarquent la dernière version : Android 6.0 Marshmallow. 32,5 % sont encore animés par Android 4.4 KitKat, soit l’antépénultième mouture du système d’exploitation du petit robot vert. Cela fait un peu tache quand on sait que Marshallow a commencé à être déployé sur les appareils Nexus à partir d’octobre 2015. À titre de comparaison, chez l’ennemi mortel Apple la dernière version d’iOS est proposée sur 84 % des appareils. Un chiffre à nuancer du fait de la diversité de l’offre de smartphones embarquant Android.

Alors que Android N s’apprête à être proposé sur les appareils Nexus, Google, avec ce mur de la honte, espère booster l’adoption des versions les plus récentes d’Android.

Aux constructeurs donc d’alléger leur surcouche pour se faciliter les migrations. Notez qu’Android N leur a été proposé dès le mois de mars pour qu’ils commencent tous à adapter leur interface à la dernière version d’Android. Espérons que les mises à jour se feront à temps. Affaire à suivre.

Etiquettes