• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► (Mise à jour) Les employés de Google peuvent écouter vos conversations

(Mise à jour) Les employés de Google peuvent écouter vos conversations

Assistant Google Next generation

Après les critiques, place à la rédemption. Google annonce la mise en place d’un nouveau protocole autour du Google Assistant.

Début juillet 2019. Google défrayait une nouvelle fois la chronique après un énième scandale. D’après le site belge VRT NWS, des sous-traitants étaient engagés par la firme de Moutain View pour écouter nos conversations et demandes effectuées via le Google Assistant. La société clame son innocence et promet de consacrer les prochains mois à une enquête interne pour déterminer les responsabilités de chacun.

Plus de transparence et de sécurité

Fin septembre 2019. Le constructeur a terminé ses investigations, et dévoile de nouvelles mesures concernant le Google Assistant, avec au centre le respect de la vie privée et la sécurité. Pour commencer, la société californienne tient à préciser que les conversations effectuées avec l’assistant ne sont pas stockées sur ses serveurs. Les utilisateurs peuvent refuser le transfert des fichiers audio… lors de l’initialisation du Google Assistant. Si vous l’avez paramétré à la va-vite, vous ne pouvez malheureusement pas revenir sur votre décision. L’entreprise promet que cette option sera à nouveau accessible. Quand ? On ne le sait pas.

Transparence, le maître-mot de Google. La société s’engage à clairement indiquer que des fichiers audio peuvent être écoutés par des humains, dans le cadre de l’amélioration du service. Evidemment, le géant souhaite vivement que vous continuiez à donner votre accord, afin d’affiner la reconnaissance de votre voix, des accents, etc.

Ensuite la compagnie affirme avoir implémenté des couches de protection supplémentaires pour préserver la vie privée des usagers. Pas de précision sur le pourquoi du comment. Nous savons juste que les données sauvegardées ne seront jamais liées à une identité physique. Pour terminer, Google va supprimer toutes les conversations vieilles de plusieurs mois, et va se concentrer sur les situations pendant lesquelles l’Assistant est déclenché par erreur : “Nous allons mettre en oeuvre des mesures supplémentaires pour nous aider à mieux identifier les activations non intentionnelles et les exclure du processus d’examen humain”, précise Google.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez