News

Miracast : L’affichage sans fil se démocratise

Depuis Android 4.2 Jelly Bean, les smartphones et tablettes de milieu et haut de gamme possèdent nativement une fonctionnalité d'affichage sans fil. Celle-ci permet de projeter sur une télévision le contenu de votre appareil… en théorie.
Affichez votre smartphone ou tablette sur votre télé ! Et sans fil… Depuis Jelly Bean 4.2, la technologie Miracast est embarquée nativement sur la plupart des appareils Android. Miracast ne vous dit rien ? C’est normal, si cette technologie se généralise, elle porte souvent un nom différent. Screen Mirroring chez Samsung, Media Link HD chez HTC, Wireless Display ou Affichage sans fil sur le Nexus 4 ou encore Wireless screencast. Tous ces termes désignent bien le même procédé : envoyer du contenu depuis un appareil mobile vers sa télé, sans fil.

Miracast est une technologie qui a été mise au point par le consortium Wi-Fi Alliance, qui compte dans ses rangs quelques constructeurs de renoms comme Motorola, Nokia, Samsung, Sony, LG, Intel, Microsoft ou Qualcomm. L’objectif de Miracast était de fournir une alternative ouverte à la fonctionnalité AirPlay d’Apple.

Miracast, comment ça marche ?

Pour faire simple, Miracast est un système d’affichage sans fil qui utilise une connexion via Wi-Fi Direct entre deux appareils. Généralement un appareil mobile et une télévision. Il s’agit donc d’une connexion de type P2P (Peer-To-Peer) qui établit un lien direct entre les deux objets. Miracast affiche en temps réel sur un écran, ce qui se passe sur votre téléphone ou votre tablette comme un flux de streaming. L’avantage du système, par rapport au Bluetooth ou à une connexion réseau, c’est la facilité d’utilisation.

[youtube id= »6F_wyyZg5sI » mode= »normal » align= »center »]

Il vous suffit de posséder une tablette ou un smartphone compatible d’un côté et un téléviseur équipé de la technologie Miracast de l’autre. Si votre téléviseur en est dépourvu, il existe de nombreux adaptateurs sur le marché, tels que le boîtier Push2TV de Netgear, AllShare Cast de Samsung ou encore Media Link HD de HTC.

Pas encore au point…

Des boîtiers qui coûtent entre 90 et 100 euros en général, pour un résultat qui peut décevoir les utilisateurs. Le Push2TV de Netgear par exemple, s’il s’est montré très efficace avec notre Nexus 4, n’est pas livré avec un câble HDMI… câble qui est pourtant obligatoire pour faire fonctionner l’appareil. Nous avons également testé le HTC Media Link HD avec un One X+ sous Android 4.1.1. Problème, Miracast n’est pas présent sur cette version d’Android par défaut. Il s’agit donc d’un bricolage du constructeur à l’intérieur de sa surcouche. Résultat, très facile de connecter les deux appareils ensemble (il suffit de faire glisser trois doigts sur l’écran), malheureusement, le flux ne permet pas d’afficher une vidéo de manière fluide. De même, l’affichage des jeux avec un environnement 3D est trop saccadé pour pouvoir être joué sans regarder le smartphone.

Le flux de transmission justement, est un des problèmes de Miracast. Aujourd’hui, le temps de latence entre l’affichage sur l’appareil mobile et l’affichage sur l’écran est au minimum de 200 ms. Pas gênant pour regarder un film, en revanche, c’est plus compliqué pour les jeux qui demandent des réflexes.

Miracast sur Android
Les boîtiers adaptateurs que nous avons testés, comme le HTC Media Link HD ou le PUSH2TV de Netgear ne sont compatibles qu'avec une poignée de smartphones haut de gamme.

En définitive, l’affichage sans fil est encore loin de réussir ce qu’il promet de faire à grands renforts de marketing. Cependant, la facilité de la configuration avec le côté plug’n’play ajouté au besoin évident de projeter ses images et vidéos sur un plus grand écran en fait un levier de développement incontournable pour les années à venir.