WhatsApp devient payant ? C’est TF1 qui le dit !

C’est la même rengaine tous les ans depuis au moins 5 ans… Des utilisateurs de l’application WhatsApp ont dernièrement reçu sur leur messagerie Facebook une curieuse missive les avertissant que l’application au milliard d’utilisateurs va «devenir payante» !

Alors si tonton Denis et son haleine parfumée à l’anis (ou au malt écossais, selon l’heure et la force du vent), vous raconte que WhatsApp va devenir payant, ne paniquez pas : il s’agit d’un gros fake. Pourtant le message en question vous l’assure : «on en a parlé aujourd’hui au journal de TF1» ! Imparable, car tout le monde sait que le journal de Marie-Sophie Lacarrau ou de Gilles Bouleau représente la quintessence de la vérité journalistique.

Bon, à la rédaction nous ne savons pas vraiment, car le dernier ayant allumé TF1 autre que pour un match de foot est parti à la retraite en 2012. Il existerait pourtant une astuce selon les BAC -8 qui ont créé cette rumeur «deux point zéro» : envoyer le message à 10 contacts pour prouver de votre assiduité et continuer de profiter de votre compte en mode «gratuit». La logique étant en vacances, nous soulignons juste que de facturer des gens qui n’utilisent pas le service a très peu de chance de fonctionner dans notre monde capitaliste.

À lire également : Comparatif VPN : NordVPN VS CyberGhost, quel est le meilleur ?

Sur son blog, WhatsApp a donc répondu en postant un billet identique datant de 2013 ! Et même si l’appli prévoit de faire payer les entreprises pour un service proposant plus d’options, tonton Denis pourra continuer de vous envoyer des photos de la 205 Junior qu’il retape depuis 2002. C’est pas beau la vie ?

whatsapp payant
Voilà le genre de message que certaines personnes reçoivent sur leur messagerie…

Et à noter l’apparition d’une nouvelle rumeur sur WhatsApp… Comme souvent, l’application qui appartient à Facebook est victime de son succès. C’est ainsi qu’on a pu lire ça et là que WhatsApp allait fermer boutique ! L’application va effectivement arrêter de fonctionner, mais uniquement sur les appareils les plus anciens

WhatsApp a du plomb dans l’aile

Alors bien sûr on entend tout et n’importe quoi sur WhatsApp, mais il faut dire que l’application est victime de son succès avec ses deux milliards d’utilisateurs réguliers dans le monde. Une hégémonie qui a dernièrement pris quelques coups au foie. L’application a en effet été pointée du doigt car c’est une porte d’entrée pour le malware Pegasus et c’est aussi un moyen privilégié pour les attaques de type phishing. Plus tôt dans l’année, il y a aussi eu le « malentendu » concernant le partage d’information avec Facebook. Même si la société a fait machine arrière (WhatsApp devait s’arrêter de fonctionner pour ceux qui n’acceptait pas les nouvelles condition d’utilisation), cette histoire a entaché l’image de marque de l’appli. Et puis dernièrement, lors du crash « Facebook-Instagram-WhatsApp » dans la nuit du 4 au 5 octobre, Telegram a récupéré plus de 70 millions d’utilisateurs en plus dans ses rangs. Signal gagne aussi du terrain et TikTok, qui n’est pourtant pas une messagerie à la base, compte 1 milliard d’utilisateurs.