News Smartphones

Meizu revient en France avec un smartphone haut de gamme

meizu 16th
Meizu revient sur le marché français ! Après avoir posé ses valises en 2014 puis jeté l’éponge en début de cette année, la compagnie chinoise revient dans le pays des Droits de l’Homme (et des Gilets Jaunes) avec un smartphone pas piqué des hannetons dans son escarcelle.

Il s’agit d’un retour prudent pour Meizu puisqu’il fera appel à un distributeur partenaire pour écouler son matériel dans notre doux pays. C’est donc le vendeur et réparateur de mobiles Wire Distribution qui va assurer le rôle de distributeur en France. Un retour prudent donc. Les amoureux de Meizu (comme le boss qui ne lâche pas son MX5 depuis 2015) n’avaient pas d’autre choix que de commander leur smartphone sur des sites étrangers. Avec ce retour en France, Meizu frappe fort puisque la société arrive avec le Meizu 16th, un appareil haut de gamme avec un écran 6 pouces Full HD+ et équipé d’un Snapdragon 845, de 6 Go de RAM (64 Go d’espace de stockage) et d’un double capteur photo de 12 et 20 MP au dos.

Notons aussi la présence d’un lecteur d’empreintes digitales intégré en bas de l’écran comme le OnePlus 6T par exemple. Par contre la présence d’Android 8 Oreo a de quoi faire un peu grincer les dents alors que tout le monde ne fait que parler de la 9ème version. Pas forcement gênant puisque la firme propose la surcouche la plus «lourde» du marché. Flyme 7 est en effet un OS dans l’OS : il faut vraiment regarder de près pour voir qu’il s’agit d’un Android : on aime ou on n’aime pas. Meizu est aussi réputé pour mettre à jour ses smartphones donc… Rien n’a filtré encore concernant le prix. Si vous voulez faire comme le patron et commander le 16th, il faudra le faire à partir du 6 décembre sur ce site : https://meizustore.net. Notez que le Meizu 16th débarque aussi dans une version «Plus» avec 8 Go de RAM, un écran de 6,5 pouces et un stockage qui peut aller jusqu’à 256 Go.

meizu 16th
Meizu «pèse» dans les pays de l’Est, mais avait bizarrement disparu du marché français… Retour gagnant ?