En 2015, le nombre de malwares sur Android a doubléAndroid MT
Accueil > Les News Android > En 2015, le nombre de malwares sur Android a doublé

En 2015, le nombre de malwares sur Android a doublé

Par Yann Peyrot

D’après un récent rapport de l’éditeur de solutions de sécurité TrendMicro, le nombre de malwares identifiés sur Android est passé de 4,26 millions (fin d’année 2014) à plus de 10 millions (fin d’année 2015). Avec le développement de l’Internet des objets, les menaces s’amplifient.

C’est un secret de Polichinelle : Android est un nid à malwares. Le système d’exploitation qui a actuellement la cote chez les pirates du monde entier. Ces derniers ne manquent pas d’imagination pour récupérer les données privées (informations bancaires, photos, carnets de contacts, conversations SMS, échanges mails…) de leurs proies. Injection de code malveillant dans des applications qui paraissent normales lorsque vous les téléchargez depuis un store d’applications tiers, ransomwares qui cryptent à distance votre mobile et vous en interdisent l’accès, root à l’insu de l’utilisateur du smartphone ciblé, drain de batterie, publicités intrusives…

En ce sens, le dernier rapport de l’éditeur d’antivirus Trend Micro est sans surprise. En fin d’année 2014, le nombre de malwares repérés sur Android s’élevait à environ 4,26 millions. Un an plus tard, le nombre de menaces identifiées était de 10,6 millions.

 

Les pirates deviennent de plus en plus agressifs sur le système d'exploitation de Google.

 

Avec l’avènement des objets connectés et de l’Internet des objets (notamment en domotique), Trend Micro pointe le fait que la menace s’étend au-delà de nos ordinateurs, smartphones et tablettes. Voiture, thermostat intelligent, pot de fleurs intelligent… si l’on cède à la mode du tout connecté, c’est potentiellement tous nos objets du quotidien qui se retrouvent exposés à la menace de ces malwares virulents.

En effet, les éventuelles failles de sécurité identifiées sur ces appareils connectés (liées au Wi-Fi, Bluetooth…) ne sont pas les priorités des constructeurs. Pour corriger cela, les fabricants se doivent de proposer fréquemment des mises à jour comblant ces failles laissées béantes.

L’autre problème identifié est évidemment la fragmentation d’Android. Les constructeurs de smartphones et de tablettes peinent à suivre le rythme pour mettre à jour leurs appareils mobiles. Les dernières versions d’Android sont les plus sécurisées, mais elles ne sont pas accessibles à tout le monde… 

 

Pour consulter le rapport complet édité par TrendMicro (c’est en anglais), c’est par ici.

Sur Android, mieux vaut prendre certaines précautions. Dans cet article, nous vous avons listé tous les moyens pour protéger efficacement votre cher appareil mobile.

Articles les plus populaires :

comments powered by Disqus

Auteur : Yann Peyrot