• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► L’inventeur du World Wide Web a un plan pour sauver Internet

L’inventeur du World Wide Web a un plan pour sauver Internet

Tim-Berners Lee, l’inventeur du World Wide Web, vient de dévoiler sa « feuille de route pour construire un meilleur internet », fondée sur 9 principes fondamentaux. Les gouvernements, les entreprises et les individus devraient s’engager à les respecter selon Tim-Berners Lee.

Tim-Berners Lee, inventeur du World Wide Web, a officiellement dévoilé ce lundi 25 novembre son Contract for Web, son contrat pour le web . Selon nos confrères du site The Verge, cet engagement est construit sur 9 principes, qui s’ils sont respectés, sont censés « réparer » Internet et nous éviter une « une dystopie digitale » selon les dires de Tim-Berners Lee. Les gouvernements, les entreprises et les individus devront adhérer à ces principaux fondamentaux, afin de garantir la protection du web contre toute forme d’abus et de détournement, et d’en garantir les bénéfices à l’humanité. 

Voici en résumé les 9 principes fondamentaux énoncés par Tim-Berners Lee :

  • Les gouvernements doivent s’assurer que tout le monde puisse se connecter à Internet
  • Les gouvernements doivent garantir que la stabilité et la disponibilité d’Internet en toute circonstance
  • Les gouvernements doivent oeuvrer pour le respect et la protection de la vie privée et des données personnelles des utilisateurs
  • Les entreprises doivent rendre Internet accessible à tout le monde
  • Les entreprises doivent respecter et protéger la vie privée et les données personnelles des utilisateurs afin d’instaurer un climat de confiance
  • Les entreprises doivent développer des technologies qui apporteront à l’humanité, et lutter contre celles qui la menacent
  • Les citoyens doivent créer et collaborer sur le Web
  • Les citoyens doivent construire des communautés fortes qui respectent les droits civiques et la dignité humaine
  • Les citoyens doivent se battre pour le Web

Au lancement de cette initiative, plus de 150 organisations ont répondu favorablement. Parmi elles des géants du web, comme Microsoft, Google, DuckDuckGo, et Facebook. Amazon et Twitter brillaient par leurs absences, mais il semble que le logo de Twitter se soit récemment ajouté à la liste des signataires.

Pour construire un Internet meilleur

« Nous n’avons pas besoin d’un plan sur 10 ans, nous devons changer le web maintenant », expliquait Tim-Berners Lee au journal britannique The Guardian. Le Contrat pour le Web inclut 72 clauses parmi ces 9 principes. Cet ensemble retranscrit en réalité la vision du web que Tim-Berners Lee et sa fondation aimeraient voir devenir réalité. C’est une feuille de route, un plan d’action, qui propose par ailleurs des outils pour aider et soutenir les différents acteurs. Pour l’heure, seuls les gouvernements français, allemand, et ghanéen ont apposé leurs signatures au Contrat.

-
Auteur Kevin Dachez