Applis Interview News

L’interview de Adeline Fradet, fondatrice de Whisperies

interview whisperies
Ancienne cadre dans le marketing, Adeline Fradet a créé Whisperies fin 2014. Cette plate-forme d’ouvrages numériques sonorisés et animés pour les enfants est née d’une idée simple : mettre en relation des auteurs et des illustrateurs, les faire collaborer pour proposer des livres immersifs à travers une nouvelle expérience de lecture aux enfants de 2 à 10 ans.

Combien de nouvelles histoires sont ajoutées chaque mois sur Whisperies ?

À date nous avons 220 livres jeunesse qui ont été spécialement conçus pour un usage numérique. C’est une nouvelle façon de raconter des histoires où les animations et le sont font découvrir à nos lecteurs une nouvelle expérience de lecture. Chaque semaine, nous publions un nouveau livre. Cette dynamique de publication fait partie de l’ADN de Whisperies.

Comment se passe la sélection des histoires ? Avez-vous beaucoup d’ouvrages qui sont recalés à l’entrée ?

La sélection des histoires se fait à plusieurs niveaux. Dans un premier temps, les auteurs et les illustrateurs travaillent avec notre pôle édition. Ils sont accompagnés par l’équipe de Whisperies pour valoriser leur création, surtout sur la bonne utilisation des animations qui permet l’immersion dans l’histoire. Une fois que l’ouvrage est réalisé, notre éditrice le soumet de façon anonyme (sans divulguer le nom de l’auteur, ni de l’illustrateur pour ne pas influencer les retours) à notre comité de lecture. Notre spécificité est d’avoir créé un comité de lecture «tournant». Ce sont des personnes différentes qui interviennent chaque semaine et notre but est de préserver une mixité dans les profils.

Ce comité de lecture «tournant» a été mis en place pour accueillir une grande diversité de contenus dans notre catalogue et ne pas se restreindre à une seule et même vision. Composé d’enseignants, de professionnels de l’enfance et de la culture, nous avons aussi chaque semaine des enfants et des parents qui participent à la sélection, car ce sont pour les familles que nous créons toutes ces histoires.

Notre métier est de sélectionner les livres les plus pertinents et dans notre cas spécifique du livre numérique immersif, nous devons garantir la bonne utilisation des animations visuelles et sonores au service de l’histoire. Comme dans toute sélection, il y a des ouvrages rapidement validés, d’autres qui demandent des ajustements et qui sont présentés une deuxième fois au comité de lecture (après que les créateurs du livre aient fait évoluer en fonction des retours du comité), et d’autres livres qui sont refusés. Tous les refus sont argumentés par le comité de lecture, car le but est que cela soit constructif.

whisperies histoires

Vous êtes aussi présent dans les médiathèques. Comment se passe l’emprunt des livres par ce biais ?

En effet, nous travaillons avec de plus en plus de médiathèques en diffusant nos livres à travers leurs portails numériques ou en mettant à disposition nos livres directement dans leurs établissements. Pour l’emprunt, c’est très simple ! Nous avons créé une application et un site dédiés aux médiathèques qui répondent aux besoins spécifiques des professionnels de la médiation culturelle. L’application Whisperies Culture et le site permettent de consulter en médiathèques nos livres et d’emprunter les ouvrages pendant 15 jours. Les usagers retrouvent chez eux dans leur boite mail l’accès aux livres numériques empruntés.

Tout le monde peut participer et proposer une idée de livre ?

Nous avons vraiment des profils très variés. Nous invitons un maximum de personnes à participer. Nous avons des professionnels qui ont déjà une belle bibliographie de livres papier chez des éditeurs historiques comme des personnes qui publient pour la première fois. C’est toute l’importance de présenter au comité de lecture des livres de façon anonyme sans s’appuyer sur le nom des auteurs et des illustrateurs. C’est la création numérique qui est jugée, commentée sans le biais du CV.

Comment sont rémunérés les auteurs et illustrateurs ?

Tous les ans, nous versons à nos auteurs et illustrateurs des droits d’auteurs qui correspondent à une part du chiffre d’affaires réalisé en fonction du nombre de lectures qu’ils ont eu sur leurs livres. Ils ont accès à des statistiques de lecture qui leur permettent de voir par mois le nombre de lectures réalisées et sur quel ouvrage. La transparence est très importante dans notre relation avec les auteurs et les illustrateurs. Ils apprécient d’en savoir plus sur leurs ouvrages que ce soit au niveau des avis des lecteurs qu’ils reçoivent, les ventes et le nombre de lectures.

whisperies histoires