LinkedIn : une fuite de données cible 500 millions de comptes ?

LinkedIn, le réseau social dédié aux professionnels est victime d’une fuite de données. Les informations de 500 millions d’utilisateurs pourraient être mises à la vente sur Internet. Que s’est-il passé ? On fait le point. 

Après la fuite de données Facebook de plus de 500 millions de comptes, c’est au tour de LinkedIn d’être la victime des hackers ? Très semblable à Facebook, le réseau dont le but n’est pas de se faire des amis mais des « relations professionnelles » s’est fait une place au soleil. LinkedIn a séduit 660 millions de personnes dans le monde. Ses membres sont issus de 170 secteurs d’activités dans plus de 200 pays et territoires dont plus de 19 millions d’utilisateurs en France.

Récemment, le site Cybernews a fait une découverte et pas des moindres. Un pirate affirmerait être en possession d’une base de données contenant des informations de plus de 500 millions d’utilisateurs LinkedIn. Il s’apprêterait à la vendre, moyennant des milliers de dollars. Parmi les données personnelles qui ont fuitées, on retrouve les identifiants LinkedIn, les noms, les adresses e-mail, les numéros de téléphone, le sexe et les fonctions professionnelles des membres LinkedIn.

Linkedin fuite de données

Des doutes sur la véracité et origine de cette fuite de données

Toujours selon le rapport émis par CyberNews, des doutes subsistent concernant les affirmations du hacker.« il n’est pas clair si l’auteur de la menace vend des profils LinkedIn à jour, ou si les données ont été prises ou agrégées à partir d’une violation antérieure subie par LinkedIn ou d’autres entreprises ». LinkedIn a réagit à ce sujet dans un communiqué. Son avis rejoint celui de CyberNews.

« Nous avons enquêté sur un ensemble présumé de données LinkedIn qui ont été mises en vente et avons déterminé qu’il s’agissait en fait d’une agrégation de données provenant d’un certain nombre de sites Web et d’entreprises. Il inclut des données de profil de membres visibles publiquement qui semblent avoir été extraites de LinkedIn. Il ne s’agissait pas d’une violation de données LinkedIn, et aucune donnée de compte de membre privé de LinkedIn n’a été incluse dans ce que nous avons pu examiner. »

Selon le réseau, l’origine de la fuite n’est pas due à une intrusion dans leurs serveurs. C’est plutôt une collecte de données qui provient de différents sites. Les profils auraient été victimes de Web scraping, une technique d’extraction à grande échelle.

Comment vérifier si votre profil LinkedIn est touché par la fuite ?

Très simplement, à l’image de l’outil HaveIBeenFacebooked? permettant de vérifier si vous êtes victime de la fuite de données Facebook, il en existe aussi un pour celle de LinkedIn.

  • Rendez-vous sur la page dédiée CyberNews
  • Renseignez votre adresse e-mail dans le champ Your Email
  • Confirmez en cliquant sur Check Now

Source : CyberNews


Laisser un commentaire