Ligue 1 : Amazon s’achète un foot français en soldes !

Amazon vient de remporter les enchères pour l’attribution des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 de football, face à Canal+ et BeIN Sports. Le géant devient donc le principal diffuseur du foot français, et devra dépenser 250 millions d’euros par saisons, jusqu’en 2024.

Amazon essaie depuis plusieurs années maintenant de se faire une place sur le marché du sport en streaming. Doucement, mais sûrement, l’entreprise américaine a placé ses pions. Preuve en est avec la diffusion d’une partie de la NFL au USA (le football américain ou « handegg« ), du tournoi de Wimbledon au Royaume-Uni et de tous les matchs de Roland-Garros sur la plateforme Amazon Prime Video française. Cette fois-ci, le géant du e-commerce a franchi une étape symbolique en devenant le principal diffuseur du football français.

En effet, Amazon vient de remporter les enchères pour les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 de football, au nez et à la barbe de Canal+ et BeIN Sports. « Le conseil d’administration de la LFP (la Ligue de football professionnel) a attribué à la quasi-unanimité les droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2 abandonnés par Mediapro à Amazon« , a annoncé l’institution dans un communiqué officiel.

Résultat, Amazon diffusera sur Prime Video chaque week-end 8 sur les 10 rencontres. Les deux dernières rencontres devaient être disponibles sur Canal+ puisque la chaîne cryptée avait remporté un lot à l’époque des enchères de 2019, mais elle a préféré claquer la porte et quitter la table des négociations suite à la victoire d’Amazon.

Il faut dire que Canal+ l’a mauvaise puisque leur lot acheté en 2019 couterait bien moins cher aujourd’hui. Ils auraient donc dû payer plus cher qu’Amazon et de ne diffuser que 20 % des rencontres de Ligue 1 et de Ligue 2. On pourrait se dire qu’on a la défaite mauvaise chez Canal+, mais il faut se souvenir que le partenaire privilégié du football français n’a pas vraiment digéré l’affaire MediaPro.

À lire également : Appli Euro 2020 : ne ratez rien de la compétition !

La LFP ne veut pas revivre le fiasco Mediapro

Pour rappel, la société sino-espagnole Mediapro avait gagné le gros lot en faisant l’acquisition des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour les saisons 2020-2024, pour un beau pactole de 830 millions d’euros par saison. Dans la foulée, Mediapro lançait sa chaîne payante Téléfoot. Si tout allait bien dans le meilleur des mondes durant un temps, les dirigeants de Mediapro se sont rapidement rendus compte que leur business model était plutôt bancal. La faute à un investissement de départ bien trop élevé et à un nombre d’abonnés largement insuffisant pour atteindre la sacro sainte rentabilité.

Résultat, Mediapro paie la LFP avec un premier versement… Et puis se déclare insolvable et dans l’incapacité de payer. La suite vous la connaissez, la LFP passe pour une buse et essaie tant bien que mal d’éviter aux clubs la banqueroute en remettant les droits en vente.

Pour garder les droits jusqu’en 2024, Amazon devra mettre sur la table 259 millions d’euros par saison. Une jolie somme certes, qui reste toutefois une bagatelle pour une entreprise qui a enregistré 108,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur le premier trimestre 2021. Si la décision de la LFP de se tourner vers Amazon peut paraître étonnante, il faut rappeler que le foot français sort d’une crise sans précédent après le fiasco autour de la chaîne Téléfoot du groupe Mediapro.

Les présidents de clubs en veulent à Canal+

Vient le fin mot de l’histoire. La LFP a préféré accorder sa confiance à Amazon et son portefeuille gigantesque, plutôt que de choisir ses partenaires d’antan Canal+ et BeIN Sports. C’est étonnant parce que Canal+ a toujours payé, lui. Mais il faut aussi savoir que les clubs en veulent un peu à la chaîne privée pour avoir trainé les pieds à reprendre la diffusion l’année dernière et à avoir publiquement critiqué la qualité de la Ligue 1… [Pourtant, un Brest – Strasbourg un dimanche à 14h c’est savoureux, NDLR].

Canal+ des son côté va diffuser deux affiches de Ligue des Champions par journée et reste partenaire de la Premier League. C’est un peu léger pour la chaîne du foot… Du côté d’Amazon on parle d’une offre complètement folle à 49 € par an pour suivre 80% de la Ligue 1 et de la Ligue 2. On est bien loin des 25 €/mois du sino-espagnol… Si ce prix est confirmé, Amazon va peut-être réussir à briser le piratage via IPTV.


Laisser un commentaire