News

LG G Flex : le smartphone Wolverine ? La réponse en vidéo

Le G Flex est-il aussi résistant que LG l'a annoncé ? Et surtout : est-il vraiment auto-régénérant ? Pour le savoir, Marques Brownlee le met à l'épreuve d'une lame de couteau.
Fin octobre, LG annonçait la sortie future du G Flex, un smartphone incurvé nouvelle génération, capable d’être aplati à l’horizontale et de guérir lui-même ses blessures, à la manière de Wolverine, dans X-men (on n’invente rien : ils l’écrivent noir sur blanc dans leur communiqué). Il y avait de quoi être sceptique, et c’est sans doute pour cette raison que LG a sorti la semaine dernière une vidéo de démonstration mettant le G Flex à l’épreuve de plusieurs poids (8kg,16kg et 32kg) et surtout d’une brosse en fils de bronze conçue pour en rayer la coque. On vous laisse apprécier le résultat :

[youtube id= »SphEAlsrRoo » mode= »normal » align= »center »]

À en croire la vidéo, LG serait donc parvenu à créer un appareil flexible et auto-régénérant, mais là encore, les sceptiques pouvaient objecter qu’il est bien facile de prouver ce qu’on veut quand on réalise à la fois le test et le montage de la vidéo. Voilà donc qu’un nouveau test vient nous éclairer sur les réelles capacités du G Flex, cette fois réalisé de manière qu’on peut espérer plus neutre par le youtubeur technophile Marques Brownlee.

[youtube id= »Z-W66HINFLg » mode= »normal » align= »center »]

Branchez le radiateur

On voit ici que malgré sa courbe, le G Flex peut tout à fait être aplati sur une table sans le moindre dégât apparent. Squelette en Adamantium ? Check ! Il n’en va en revanche pas de même de la cicatrisation des tissus. Soumettant le LG Flex à la lame d’un couteau, Marques Bownlee montre qu’après plusieurs heures, la rayure est toujours visible. Elle s’est cependant beaucoup résorbée.

Si les résultats dans la « vraie vie » diffèrent de ceux de LG, c’est sans doute parce que les tests de LG ont été effectués dans des conditions optimales, avec une température 27,4°C. Tout le monde n’ayant pas la chance d’habiter dans une région au climat paradisiaque, il y a de fortes chances que le LG Flex ne soit jamais à 100 % de ces capacités régénératrices.

Verdict : le G Flex est bel et bien un smartphone Wolverine, mais un Wolverine débutant, qui est encore dans la découverte de ses pouvoirs. Nul doute que la technologie s’améliorera avec le temps, et qui sait, peut-être verrons-nous bientôt apparaître un smartphone Cyclope, Mystique ou Magneto.

Etiquettes