L’Ethereum ne s’arrête plus et dépasse les 4000 $ !

Le cours de l’Ethereum vient de dépasser les 4000 $, une première depuis la création de cette cryptomonnaie en 2015. L’ETH doit en grande partie son excellente santé aux investisseurs institutionnels, qui ont injecté pas moins de 30 millions de dollars dans l’ETH en avril 2021.

L’Ethereum va-t-il s’arrêter un jour ? Alors qu’elle venait de dépasser les 2000 $ en avril 2021, la cryptomonnaie créée par Vitalik Buterin vient tout simplement de doubler sa valeur en un mois seulement. En effet, le cours de l’ETH vient de franchir le cap des 4000 $, une première depuis le lancement de cette devise numérique en 2015.

Depuis quelques mois maintenant, l’Ethereum profite de la dynamique du Bitcoin et grandit dans son sillage, mais ici l’élève dépasse le maître en ce qui concerne la progression. Sa capitalisation boursière est passée à 400 milliards de dollars en fin avril 2021 ! De fait, l’ETH vaut plus aujourd’hui que la Bank of America, les magasins WallMart et pourrait bientôt valoir plus que la célèbre banque JP Morgan. Une excellente santé, due en grande partie à l’intérêt croissant de nombreuses institutions pour l’Ethereum. Comme le rappelle un rapport réalisé par le cabinet d’études spécialisées CoinShares, ces investisseurs ont acheté pour plus de 30 millions de dollars d’ETH en avril. Même les petits épargnants s’y mettent attirés par son rendement assez incroyable et ses sautes d’humeur moins brutales que celles du BTC.

En outre, il également mentionner le rôle de la Banque Centrale européenne d’investissement, qui a vendu 100 millions d’euros de dette en Ethereum. « La BEI a utilisé la Blockchain, cette technologie de registre distribué, pour enregistrer et régler les obligations numériques émises, en collaboration avec Goldman Sachs, Santander et Société Générale », a précisé l’institution dans un communiqué officielle publiée fin avril.

L’Ethereum, une cryptomonnaie de plus en plus populaire

D’après la BEI, « ces bons numériques vont permettre à la Banque d’accéder plus vite et plus facilement à des sources de financement alternatives, pour investir des projets à travers le monde ». Dans ces conditions et si l’Ethereum continue sa course folle, elle pourrait bien enterrer le Bitcoin et lui ravir le trône. Et ceux pour plusieurs raisons.

En premier lieu, de nombreux spécialistes s’accordent pour dire que l’ETH a un avantage certain par rapport au BTC : sa capacité de proposer un réseau de paiement décentralisé. Une particularité qui fait de l’ETH une cryptomonnaie prisée des développeurs. « Nous pensons que l’Ether dépassera le Bitcoin parce que si vous regardez les développeurs, ils utilisent tous l’ETH maintenant. Il compte 10 fois plus de développeurs actifs mensuellement que le Bitcoin », expose Ian Balina, fondateur et PDG de la plateforme d’échanges Token Metrics.

L’Ethereum 2.0 ne fera que renforcer la position de la cryptomonnaie. Avec ce grand chantier, le milliardaire Vitalik Buterin compte moderniser le protocole de l’ETH. La première phase consistera à passer en Proof-of-Stake (preuve d’enjeu) au lieu du Proof-of-Work (preuve de travail), tandis qu’une refonte de la structure des frais de l’ETH est également prévue dans les mois prochains.

Ne ratez pas le train ETH !

Si vous avez envie d’acheter cette «crypto» prometteuse avant qu’elle n’explose comme l’a fait le Bitcoin (57 780 $ aujourd’hui), nous vous conseillons le français Coinhouse. Cette société est depuis 2014 le premier acteur enregistré auprès de l’Autorité des Marchés Financiers. Achetez et vendez le plus simplement du monde via une interface simple comme « bonjour ». Gardez aussi vos cryptos gratuitement en toute sécurité (même si nous vous conseillons le wallet gratuit MetaMask ou le wallet matériel Ledger en supplément).

Source : Cryptonaute