Decryptage News

Les VPN sous Android : indispensables ?

vpn
Les VPN ont beaucoup de succès en ce moment. Il faut dire qu’ils sont devenus très simples à utiliser et que le prix n’est plus vraiment un frein. Mais ce qu’il faut savoir c’est que c’est sur mobiles qu’ils sont le plus indispensable. Entre les réseaux WiFi publics mal sécurisés et les faux hotspots utilisés par les pirates pour voler vos identifiants, il est temps de se protéger...

Un VPN (pour Virtual Private Network) permet de recréer en ligne via Internet, le même fonctionnement qu’un réseau local (où au moins deux ordinateurs sont reliés physiquement avec des câbles réseau). Pour profiter de cette technologie, il suffit de s’abonner à un service spécial donnant l’accès au réseau (comme NordVPN dont vous nous parlions récemment).

Une fois que votre connexion à Internet passe par ce VPN, tous vos échanges de données sont chiffrés (et pas seulement le protocole HTTP, comme c’est le cas avec les proxys). Pour plus de sécurité, il est conseillé de prendre un fournisseur de service qui n’enregistre aucune donnée. Si ce type de connexion vous intéresse, voici un comparatif des meilleurs VPN qui fonctionnent sous Android.

Sur mobiles, c’est encore plus important !

Chez soi, sur son ordinateur, un VPN permet de rester anonyme sur Internet, de changer la localisation de votre emplacement (pour avoir une IP américaine ou française lorsque vous êtes à l’étranger), mais il permet aussi de vous protéger des pirates et des vols de données. Sur un point d’accès WiFi que vous ne connaissez pas, c’est encore pire ! En effet, rien ne dit que ces points d’accès sont sécurisés comme il faut. Vous êtes donc une biche au milieu de la savane sans savoir de quel côté vont débouler les lions. La solution ? Utiliser un VPN pour se protéger sur le WiFi !

Les meilleures des solutions ?

En ce qui concerne l’anonymat, il n’y a pas de meilleure solution. Ce qu’il faut savoir c’est que l’anonymat complet n’existe pas. Il y aura toujours un moyen de remonter jusqu’à vous (ce serait un peu trop facile pour les pédo-nazis d’Al Quaida non ?) La deuxième chose à savoir (et la bonne nouvelle), c’est que les institutions qui traquent les internautes ou les pirates qui en veulent à vos données vont toujours au plus simple.