Decryptage News

Les smartphones à 1000 € flinguent les ventes

Huawei Apple Samsung
Les flagships hors de prix ne séduisent plus les consommateurs. Samsung, Huawei et Apple sont les premiers responsables, et les premières victimes.

1109 € pour le Galaxy Note 10+, 1024 € pour le Huawei P30 Pro à sa sortie, entre 1200 et 1700 € pour un iPhone XS et XS Max… Le segment des smartphones ultra-premium n’attirent plus les consommateurs. Selon une enquête du journal Les Echos, ce marché de niche connaît son premier déclin sévère.

Un secteur plombé par les contre-performances d’Apple

Samsung le reconnaît : « Les ventes de produits vedette ont ralenti compte tenu de la faiblesse de la demande sur le marché haut de gamme ». Malgré ce constat emplie de lucidité, le premier fabricant au monde n’a pas hésité à présenter il y a deux jours à New York ses flambants Galaxy Note et Note 10+, vendus entre 950 et 1100 $.

La marque à la pomme est la plus impactée par ces chiffres en bernes : une baisse de 12% des revenus mondiaux sur les ventes d’iPhones sur le troisième trimestre. Face à ce revers, la firme de Cupertino a pris certaines mesures. Pour reconquérir le marché chinois, le constructeur a lancé plusieurs offres promotionnelles. Apple s’est également décidé à miser davantage sur les appareils reconditionnés. Avec cette stratégie, le fabricant espère rapidement élargir sa base d’utilisateurs potentiels pour ses services payants du type Apple Music, ou bien le futur Apple Arcade.

Pourtant tout ces efforts n’ont pas suffit à endiguer ce déclin. « En fin 2018 et début 2019, nous avons vu le segment ultra-premium mondial décliner pendant deux trimestres consécutifs, principalement à cause de la faible performance de l’iPhone », explique Mo Jia, analyste du marché pour le compte de société d’étude Canalys. Selon l’expert, le marché a reculé de 15% à 16% avant de stabiliser à +2% au second trimestre 2019. L’année dernière, il explosait avec une progression de 92% !

Le milieu de gamme, mon sauveur

Aujourd’hui un Honor 10 offre d’aussi bonnes performances qu’un Galaxy S8 par exemple, et les différences de prix se comptent en plusieurs centaines d’euros. Dans les faits, certains appareils de luxe ne se démarquent que sensiblement de leurs homologues milieu de gamme. On retrouve régulièrement les mêmes composants, comme le processeur, l’écran ou encore l’appareil photo. Du coup, il n’y pas photo, les consommateurs se tournent naturellement vers ces appareils moins onéreux et tout aussi efficaces.

Comme le précise Anthony Scarsella, analyste pour IDC « au second trimestre, l’un des moteurs du marché a été la disponibilité d’appareils milieu de gamme améliorés qui offrent un design premium pour un prix significativement réduit par rapport à l’ultra haut de gamme ».