Applis Decryptage News

Les contrôles de police invisibles sur Maps, Coyote et Waze

coyote waze radar
Si vous êtes automobiliste et possesseur d’un smartphone, vous savez sans doute que les applications Google Maps, Coyotte et Waze proposent de visionner les radars fixes, mais aussi les différents contrôles routiers en temps réel. C’est sur ce dernier point qu’une loi va sans doute changer les choses...

Nous vous en avions déjà parlé en novembre 2018, mais l’équipe d’En Marche, très occupée à brasser du vent n’a pas pu présenter sa loi à temps. Il s’agit en fait d’un projet qui propose de sanctionner de 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende les applis qui ne respecteraient pas l’interdiction d’afficher les contrôles routiers.

Car même si ce n’est pas officiel, Waze, Maps et Coyote utilisent ce qu’on appelle les «points d’intérêt» pour signaler aux utilisateurs la présence de contrôles de police sur leur trajet. De «l’entraide» qui ne serait pas du goût de tout le monde.

waze coyote

Un scandale ? Pas vraiment.

Un scandale ? Pas vraiment. Il s‘agit en fait d’interdire la propagation de ces renseignements sur un lieu défini et dans une période donnée pour faciliter les arrestations de gens vraiment dangereux : go fast, kidnappeurs d’enfant, djihadistes, etc. Le principe : mettre une chape de plomb pendant une période de 3 à 24 heures sur un rayon représentant au maximum 0,1 % du réseau routier français. Il s’agit donc pour les forces de l’ordre de pouvoir arrêter les méchants, mais de laisser Pierre, Paul ou Jacqueline faire du 84km/h sur une portion limitée à 80. Mais imaginons que vous êtes un malandrin ou un brigand, ne trouveriez pas curieux que votre appli ne donne aucune indication concernant les forces de l’ordre dans votre secteur ? On peut le penser, mais quand on sait que les djihadistes sont aussi ineptes qu’une poignée de bulots sous le soleil de Martigues, ça peut marcher…