• Rechercher
Accueil ► News ► Astuces ► Les chaînes payantes siphonnées par le piratage via IPTV

Les chaînes payantes siphonnées par le piratage via IPTV

chaines gratuites

Avec l’émergence des bouquets payants (séries, cinéma, sports, etc.) les pirates utilisent maintenant l’IPTV pour diffuser des programmes TV à travers Internet…

Si vous n’êtes pas un ermite qui vit dans son tonneau, vous avez forcément entendu parler du système IPTV qui permet avec une appli Android, VLC ou un plugin Kodi d’afficher des chaînes piratées sur un appareil mobile, un PC ou votre téléviseur. Il s’agit en fait la plupart du temps de récupérer des listes de chaînes au format .m3u auprès d’âmes charitables qui diffusent leurs flux personnels avec les internautes. Bien sûr, il arrive souvent que ces chaînent « sautent », les ayants droit faisant la chasse à ce genre de partage pas vraiment à leur goût. Et même quand elles sont disponibles, le serveur qui redistribue les flux est rarement costaud : la qualité est souvent pauvre et les coupures sont fréquentes. Les professionnels du brigandage ont ensuite bien compris la force de ce système et ont décidé de se faire un billet en améliorant le concept. Alors qu’un bouquet de chaînes coûte entre 12 € et 50 €, ils proposent l’intégralité de ces bouquets pour des sommes défiant toute concurrence. Ils en profitent pour attirer des populations d’origines diverses avec des tonnes de chaînes étrangères : algériennes, chinoises, roumaines, russes, ukrainiennes, allemandes, turques, anglaises, etc.

Le foot, la principale attraction

Il est bien loin le temps où nous pouvions regarder la Ligue 1 ou la Ligue des Champions sans payer autre chose que sa redevance TV. De grands groupes se partagent le juteux gâteau du football. Pour suivre son équipe préférée dans toutes les compétitions, il faut parfois s’abonner à 3 bouquets différents. Il faut donc lâcher plus de 60 € par mois. L’IPTV illégale s’est donc développée puis popularisée grâce au bouche-à-oreille autour du sacro-saint combo pizza-bière. Il est facile de convaincre les foules de franchir le pas de l’illégalité quand le tarif annuel à l’IPTV est le même que celui qu’on paye par mois.
iptv

Une professionnalisation du piratage TV

Pour ce faire ils utilisent des serveurs puissants et « montent des équipes » de personnes qui piratent des flux en utilisant une faille connue dans la technologie HDCP. En bref, un abonné à une chaîne payante avec une grosse bande passante va partager le flux qu’il reçoit sur sa box pour la donner à un commanditaire. Ce dernier va centraliser sur son serveur les flux d’autres utilisateurs abonnés à beIN Sport ou d’autres bouquets et revendre son « service » à X ou Y. Les « complices » sont dédommagés soit en argent soit en contenu. Pour 10 € ou 20 € par mois (avec des tarifs dégressifs très intéressants pour une année), vous pouvez profiter de centaines de chaînes. Ces dernières sont proposées la plupart du temps au format .m3u qui n’est ni plus ni moins qu’une playlist qui va pointer sur le serveur où sont hébergés des flux vidéos. Ces fichiers sont exploitables sur media center avec Kodi, n’importe quelle appli IPTV, un PC avec VLC Media Player, etc. Mais la solution la plus simple pour y accéder sur sa TV consiste à se munir d’une box Android comme la Beelink GT-King Pro ou la Xiaomi Mi Box S.

tv pirate
On peut utiliser les codes obtenus sur son PC via VLC, sur sa tablette ou son smartphone si votre « fournisseur » l’autorise. Certains sont cependant assez stricts au niveau du partage…

Il faudra juste avoir une connexion décente et se relier de préférence en RJ45. Car même si ces offres ne sont pas toutes en qualité HD, il faut reconnaître que c’est loin d’être moche. En WiFi c’est parfois trop juste… Certains sites proposent du contenu à la carte avec des chaînes « adultes ». Il suffit de chercher sur Google, de s’inscrire et de choisir son bouquet selon sa préférence (foot, chaînes portugaises et VoD pour 70 € par an ça vous dit ?). Pour mettre en confiance les personnes réticentes, on vous offre même 48 heures pour bien vérifier que votre bande passante est suffisante et que vos chaînes sont bien présentes. Même chez Darty on ne fait pas mieux ! Alors bien sûr, rien ne dit qu’un beau jour, au moment de regarder PSG-OM, la box ne répondra plus. La police rôde et les méchants pirates peuvent se retrouver en prison. C’est rare puisque les ayants droit se concentrent plus sur le streaming où les films et le foot sont très présents, mais cela arrive. Et puis il y a aussi les pirates qui veulent arrêter les frais sans raison et là, le service après-vente ne répond plus…

box tv android
Cette box sous Android dispose d’une surcouche très simple pour éviter les confusions, mais on peut la « tuner » avec Kodi, YouTube ou n’importe quelle appli du Google Play Store. Au final on obtient un « super media center ».
Beelink GT-King ProVous souhaitez confectionner vous-même votre « TV center » avec une box « normale » en ajoutant les chaînes à la demande ? La Beelink GT-King Pro est la Rolls Royce de cette catégorie avec un processeur surpuissant, une compatibilité 4K, une télécommande qui répond à la voix et une connectique très complète. Bien sûr vous pouvez aussi l’utiliser comme media center pour profiter de votre collection de films dans votre salon. Actuellement à 118€ chez Gearbest »

Des box avec des centaines de chaînes clé en main…

Mais tout ce système d’achat de chaînes c’était encore trop compliqué pour Madame Michu, alors les pirates ont fait encore plus fort. Pourquoi ne pas vendre une box TV sous Android clé en main avec déjà toutes les chaînes déjà installées ? Pour 45 € on peut trouver des box déjà configurées. Il suffit de les brancher sur sa TV et de rentrer un code de validation en utilisant son numéro de commande. Il s’agit en fait pour le distributeur de garder la main sur un utilisateur qui partagerait son accès avec tous ses amis. Chose amusante, ces box sont vendues sur des sites chinois, mais une fois commandées, elles arrivent en 3 jours. Le secret ? Des revendeurs français utilisent la possibilité d’ouvrir des boutiques sur AliExpress par exemple pour brouiller les pistes.

andoid box
Avec cette box que nous avons achetée, les étapes sont clairement expliquées directement dessus. Tout est déjà installé, il suffit de rentrer votre code d’activation généré depuis votre numéro de commande dans l’appli LXtream. Les chaînes sont disponibles pendant 1 an.

Trop tôt pour HADOPI

Vous l’aurez compris, on est loin du brave gars qui partage le foot avec 10 amis depuis sa Freebox… Ce code est valable un an. Au bout de ce délai, vous pourrez demander un autre code à votre fournisseur ou racheter une box. Durant notre enquête nous n’avons pas rencontré beaucoup de gens qui se sont fait arnaquer avec ces box. Il arrive que le contact ne réponde plus ou que les chaînes commencent à disparaître. Il faut dire que les ayants droit ont bien compris la nécessité de faire la chasse à ces offres. Les choses ne sont pourtant pas si simples puisque ces serveurs se situent souvent dans des pays qui sont peu enclins à collaborer avec la police pour ce genre de chose : Maghreb et Europe de l’Est. Selon un rapport du cabinet Sandvine de 2018, la part de la bande passante mondiale occupée par l’IPTV illégale serait de 6,5 %. C’est déjà plus que le BitTorrent… Quand on sait que HADOPI a 10 ans de retard sur les technologies, on sait que ces pratiques ne sont pas prêtes de s’arrêter.


Des avis d’utilisateurs

:)

Je me suis décidé à passer à l’acte en 2018 après le fiasco des premiers jours de RMC Sport. Je m’étais abonné à un service et je ne pouvais même pas voir les matchs : une honte ! Sur les conseils d’un ami, j’ai acheté un pack de chaînes auprès d’un service en ligne. Certaines chaînes ne fonctionnent pas, mais le service client est réactif. Pour 70 dollars (62,5 €) par an, j’ai toutes les chaînes que je veux : ciné, foot, TV. Ma femme est d’origine chinoise et nous pouvons accéder gratuitement à des programmes pour nos enfants. Ce n’est pas très légal, mais bon, je paye mon abonnement au stade, j’achète mes jeux vidéo et nous allons souvent au cinéma : j’estime que je paye assez.
Benjamin, 34 ans

:(

Après avoir vu les avantages du système IPTV chez un ami, j’ai décidé de me lancer, mais malheureusement je me suis fait arnaquer. Comme je ne voulais pas configurer moi-même les chaînes, j’ai décidé d’acheter une box clé en main sur un site chinois. Tout a bien fonctionné pendant 3 semaines mis à part quelques coupures et certaines chaînes pas vraiment en HD… D’un seul coup tout s’est arrêté ! Pas de nouvelles du revendeur alors qu’il parlait français et était plutôt réactif quand je posais des questions. J’ai donc payé 50 € pour moins d’un mois. Je peux me consoler en me disant que j’aurais payé plus en m’abonnant à tous ces bouquets, mais je ne suis pas prêt de retenter l’expérience même si les amis autour de moi n’ont pas connu mon problème.
Hamid, 46 ans

:)

J’ai voulu acheter un bouquet TV avec des chaînes en langue ukrainienne sur ma box TV SFR, mais il n’y a que des chaînes polonaises ou russes. Un ami m’a conseillé l’achat d’une box Android à brancher sur ma télé. Avec une offre à 35 €/an, j’ai maintenant accès à la cinquantaine de chaînes que j’ai normalement quand je suis en Ukraine. Je n’ai pas l’impression de pirater quoique ce soit puisque je paye déjà ce bouquet dans mon pays d’origine.
Alexei, 28 ans

chaines pirates
Dans certaines offres, on trouve aussi de la VoD ! Comme il ne s’agit pas de live, les films et séries sont en très bonne qualité. Il faut dire que les pirates font leur marché sur Netflix, OCS, Amazon Prime Video. On trouve aussi du contenu 4K ou 3D…

Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul