• Rechercher
Accueil ► News ► Les applications iOS collectent plus de données personnelles que celles d’Android

Les applications iOS collectent plus de données personnelles que celles d’Android

Une étude menée par Appthority démontre que les applications iOS les plus populaires s’en donnent à coeur joie avec nos données personnelles. Ces dernières en récoltent plus que les applications les plus plébiscitées sur l’OS rival, Android.

Appthority est un site spécialisé dans la gestion du risque et la sécurité sur le secteur des applications mobiles. Ce dernier a récemment publié un rapport pointant le fait que les applications les plus populaires de l’App Store collecteraient plus de données privées (sans notre permission, bien évidemment) que les applications les plus téléchargées sur Android. Si actuellement, c’est la propension à générer des malwares d’Android qui est montrée du doigt (selon le rapport de F-Secure, Android compte pour 79 % des menaces sur le marché des OS mobiles), les terminaux iOS ne sont pas non plus exempts de tout reproche.

Les applications les plus populaires sur iOS s'intéressent plus à votre position, à vos contacts ou même à votre calendrier.

Appthority met en avant plusieurs points : Tout d’abord 60 % des applications les plus téléchargées sur iOS vont s’intéresser à la position de l’utilisateur (contre 42 % chez Android).

100 % de ces applications les plus populaires envoient et reçoivent des données sans cryptage (contre 92 % pour Android).

60 % de ces applis vendent une partie de ces informations à des annonceurs (contre 50 % pour l’OS de Google).

Enfin, 54 % des applications iOS ici évaluées ont recueilli des données relatives à vos contacts (sur Android, cela représente 20 % des applications).

Les applications de divertissement sont les plus curieuses

L’étude d’Appthority dresse un autre constat. Sur les deux OS, ce sont les applications à ranger dans la catégorie divertissement qui collectent le plus de données personnelles.

Pour la catégorie divertissement (Entertainement), plus de 90 % des applications testées (toujours les plus populaires) envoient et reçoivent des données sans cryptage préalable, 70 % communiquent des infos personnelles à des annonceurs, 70 % localisent notre position, presque 40 % de ces mêmes applications partagent nos contacts et, enfin, un peu moins de 10 % d'entre elles consultent nos calendriers.

Créer une peur du Malware est une façon de détourner le problème. La diversion permet de s’immiscer encore un peu plus dans la vie privée de l’utilisateur. S’il faut être évidemment prudent là-bas sur Android, sur iOS mieux vaut se méfier de Big Brother.

Sur Android MT nous mettons un point d’honneur à veiller à la sécurité de vos appareils Android. Consultez les 10 commandements de la sécurité sur Android.

Protéger sa vie privée est également une façon de se prémunir d’éventuels problèmes de sécurité.

Enfin, toutes les applis ne vous veulent pas que du bien, surveiller les permissions accordées à ces dernières est un moyen de court-circuiter les abus.


Auteur
Yann Peyrot

Mon téléphone : Samsung Galaxy Nexus
Ma tablette Android : La Samsung Galaxy Tab 7.7 parce qu'elle est petite
Mon jeu préféré : Temple Run
Mon appli préférée : 9gag ça fait passer le temps
Mon robot préféré : Bishop dans Alien 2 (j'avoue il y a mieux)
Mon objet fétiche : Ma clef USB, toujours sur moi.
Citation : « Smokey on est pas au Vietnam, on est au Bowling, on joue selon les règles » Walter, the Big Lebowsky.

Tous les articles
Auteur Yann Peyrot