Ledger : la French Tech part à l’assaut du Bitcoin

Dans le « Bitcoin game », les Français ne sont pas les derniers. Si vous voulez en avoir la preuve, il n’y a qu’à regarder la société Ledger. Cette startup franco-française vient de lever 380 millions de dollars.

Il ne s’agit pourtant pas d’un nouveau venu puisque la compagnie est déjà leader dans la détention sécurisée de cryptoactifs. Alors à quoi va servir cette montagne d’argent ?

Si vous nous lisez, vous connaissez certainement Ledger. Cette société française propose des clés USB et Bluetooth permettant de chiffrer l’accès à ses cryptomonnaies. Les Ledger Nano S et Nano X sont des dispositifs qui, ajoutés au logiciel Ledger Live, constituent une solution très solide pour protéger ses Bitcoins et une autre centaine de cryptomonnaies. Nous avions d’ailleurs testé la clé Nano S il y a quelque temps avec les économies du patron. S’il n’est pas encore devenu riche, personne ne lui a cependant volé son pécule. Pour en savoir plus sur les solutions proposées par Ledger, c’est par ici que ça se passe.

Ledger en veut toujours plus

Déjà bien installé en face de sociétés comme Trezor par exemple, Ledger en veut davantage. Elle vient en effet de lever la bagatelle de 380 millions de dollars pour atteindre 1,5 milliard de valorisations. Ledger devient donc une « licorne » : une société qui pèse plus d’un milliard de dollars. Et ce n’est pas si courant puisqu’elles ne sont que 15 dans le paysage français.

Bernard Arnault, un des hommes les plus riches au monde, est même entré au capital via une de ses sociétés. Pas mal pour une start-up créée en 2014, non ? À la tête de Ledger on trouve Pascal Gauthier, un des business angel à l’origine de la Maison du Bitcoin devenu par la suite Coinhouse. Mais alors pourquoi une telle levée de fond ? La réponse tient en 4 lettres : DeFi (Decentralised Finance). La « finance décentralisée » qui permet de prêter et d’emprunter de l’argent sans passer par des banques.

C’est un nouvel aspect de la cryptomonnaies qui est peu connu du grand public puisque les médias traditionnels ne font que gratter la surface lorsqu’ils abordent ce sujet : « ça monte« , « ça descend« , « c’est utilisé par des criminels« , « ça pollue« , « ça tue des bébés chats » (bon OK, celle-là on l’a inventé).

ledger
Pour l’instant les options DeFi sur le portefeuille Ledger Live ne sont pas nombreuses, mais cela risque de changer…

La DeFi : le futur de la crypto

Sur le logiciel Ledger Live il est déjà possible de déposer des fonds pour en retirer des intérêts en Dai Stablecoin, en USD Coin et en Tether USD (trois monnaies indexées sur le dollar et qui ne connaissent que très peu de fluctuation). Les taux d’intérêt varient en fonction de l’offre et de la demande, mais c’est de toute façon beaucoup plus qu’un Livret A avec des risques proches de 0 puisqu’ils ne sont pas sensibles aux variations énormes du marché des Bitcoins par exemple. Le but de cette levée est de proposer bien plus de latitude à Ledger en proposant plus de possibilités au niveau de la DeFi et devenir un incontournable du marché de la cryptomonnaie d’ici 5 ans.

Le français Coinhouse est aussi dans la course

Les liens entre Ledger et Coinhouse sont assez étroits puisque Eric Larchevêque est le cofondateur de l’un et de l’autre. Rappelons que Coinhouse est une plate-forme qui permet d’acheter et de vendre une trentaine de cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, Cardano, Polkadot, VeChain, Cosmos, Litecoin, Tezos, etc.) et qu’il s’agit du premier acteur du marché à avoir obtenu une licence de l’Autorité des Marchés Financiers.

C’est une société qui réduit au maximum ses commissions et qui est même un des premiers à accepter le EUR-L : un stablecoin indexé sur l’Euro. En utilisant cette monnaie, la commission est de seulement 1,49 % lorsque vous faites vos achats. Si vous décidez de franchir le pas et d’acheter des cryptomonnaie, c’est clairement une destination de choix, car tout est expliqué clairement, en français avec la possibilité de vous faire guider selon le risque que vous êtes prêts à accepter dans ces investissements…

coinhouse
Ledger permet de sécuriser ses échanges et son capital tandis que Coinhouse est une plate-forme d’achat et de vente. Les deux sociétés françaises sont complémentaires…

Laisser un commentaire