Le système Android /e/ : comment exclure Google de votre vie privée

Vous le savez, Google s’immisce dans votre vie privée dès qu’il en a l’occasion et il est presque impossible de se prémunir de son omniprésence. Même en manipulant les réglages du système, des données sont quand même communiquées à Google : un vrai casse-tête. La solution ? Un système Android, mais sans Google. Compliqué, mais pas impossible…

Il faut dire qu’Android est à la base un système complètement libre (AOSP), mais Google ajoute son petit grain de sel pour vous rendre « accro » : les « GApps ». YouTube, Gmail, Google Maps, Google Drive, Google Photo (anciennement Picasa) et surtout le Google Play Store, un magasin avec des centaines de milliers d’applis. Et même si ces applis sont disponibles sur d’autres magasins, le tout est très attractif, car « clé en main » dès que vous sortez votre smartphone de sa boîte. Tout est interconnecté avec votre compte Google qui va suivre vos déplacements, savoir ce que vous regardez sur YouTube et laisser des robots lire vos e-mails pour vous proposer des publicités ciblées, etc. Un modèle rejeté par de plus en plus d’utilisateurs.

Dé-googleliser votre vie numérique

C’est ainsi qu’est né /e/ en 2018. Le but de ce système alternatif basé sur la version open source d’Android est de « dé-googleliser » les appareils téléphoniques. Mais même sans les GApps, AOSP n’est pas un modèle d’innocence au niveau des données envoyées. Comme Gaël Duval l’expliquait à nos confrères de techniques-ingenieur.fr, il a fallu que les responsables du projet analysent tout ce qui sortait d’Android AOSP pour réduire à néant les interactions avec les serveurs du géant de Mountain View. Car même en mode « Vanilla », Android envoie des données à Google : votre IP par exemple. Rien que ce petit détail signifie à Google que vous allumez votre appareil. Le tracking peut commencer…

Une distribution libre sur votre smartphone

Mais /e/ ne s’arrête pas là puisque les responsables sélectionnent les applis qui seront présentes sur le système. Comme une distribution Linux ! Pas de Gmail, mais un K9mail…avec une couche de chiffrement. Le navigateur ? Chromium, une version « clean » de Chrome, mais là encore modifiée. Le moteur de recherche ? Le français Qwant ou Duck Duck Go au choix. Et cerise sur le gâteau : la possibilité de stocker ou sauvegarder vos données là où vous le souhaitez et pas chez Google. Pour faire la nique à Google Play Store, /e/ a même son propre installeur d’applications avec environ 60 000 références et même des applis pas très « privacy friendly » histoire de donner le choix à l’utilisateur. Il faut dire que installer /e/ sur sa bécane pour choisir WhatsApp comme messagerie instantanée a quelque chose d’un peu schizophrénique, mais après tout…

degoogliser
Avec un système Android standard, 12 Mo de vos données personnelles sont collectés chaque jour. 88% des applications les plus répandues récupèrent vos informations de localisation sans en avoir besoin.

Comment installer /e/ sur votre smartphone ?

Bon on ne va pas vous le cacher, installer /e/ sur votre appareil Android ce n’est pas comme installer VLC sur un Windows 10. Mais si déjà 20 000 utilisateurs ont franchi le pas…Pourquoi pas vous ? 152 modèles de smartphones sont compatibles. Si le vôtre n’est pas dans la liste, il est possible d’acheter directement un appareil équipé sur la boutique du site : Fairphone 3 et 3+ neufs à partir de 429 € ou Samsung Galaxy s8, S9 et S9+ en reconditionné à partir de 289 €.

degoogliser smartphone
Si vous n’êtes pas trop « bidouilleur », on trouve des appareils déjà tout équipés sur la boutique…

Le programme Easy Installer (Windows/Linux) – comme son nom l’indique – constitue la solution la plus simple sauf qu’il n’est compatible qu’avec 10 appareils seulement. Pour les autres prétendants, il faudra faire ça « à la main ». Et là, il y a un choix plus conséquent avec des appareils Asus, Google Nexus et Pixel, LG, Motorola, OnePlus, Oppo, Samsung, Sony, Xiaomi, etc.

Par contre, il faudra se faire à certaines notions de base du système Android pour l’installation : faire une sauvegarde, déverrouiller le bootloader et flasher sa ROM. Rien de très compliqué pour les bidouilleurs en herbe, mais une étape qui ressemblera à une traversée du désert pour un utilisateur « normal ». Heureusement pour chaque modèle de la liste, le site propose un tutoriel. Nous avons justement trouvé un OnePlus 6 de 2018 dans les cartons et il est compatible avec /e/ (promis c’est le hasard) ! Alors vous voulez un tuto ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Et pourquoi pas Lineage OS ?

LineageOS est un super projet. Le but est de proposer un OS open source avec des mises à jour de sécurité récentes sur des smartphones qui sont considérés comme obsolètes par leurs constructeurs respectifs. Il faut dire que si certains fabricants n’abandonnent pas facilement leur bébé à l’instar de OnePlus par exemple, d’autres ne « jouent pas le jeu ». Et même si Google a demandé aux fabricants de respecter une durée de maintenance de 3 ans sur les mises à jour de sécurité, un appareil sorti en 2017 comme le Samsung Galaxy S8 – et qu’on ne peut considérer comme « vieux » – n’est plus supporté par Samsung.

Bref, LineageOS permet de profiter plus longtemps de son smartphone en suivant aussi les évolutions d’Android : le Asus Zenfone Max Pro M1 sorti en 2018 sous Android 8 propose un support Android 11 via LineageOS. Notons que /e/ est un dérivé de LineageOS avec l’ensemble de librairies ouvertes microG. Si votre appareil n’est pas compatible avec /e/, LineageOS est une piste à explorer…