Le point sur les cigarettes électroniques connectées

Les cigarettes électroniques sont dans le paysage depuis presque 20 ans, mais il aura fallu une petite dizaine d’années pour se faire une place et devenir une véritable alternative au tabac. Depuis quelque temps, les « e-cigs » deviennent aussi « intelligentes »…

Le but des vapoteuses est bien sûr de faire oublier la cigarette en proposant un produit moins dangereux tout en incorporant une dose de nicotine aux fumeurs. Même si cette substance addictive n’est pas jugée comme responsable des maladies associées à la cigarette, le but de chaque fumeur est bien sûr de baisser la concentration dans les e-liquides qu’ils consomment. En 2019, on estimait à 700 000 le nombre de personnes qui ont arrêté de fumer grâce à la vapoteuse.

Car si les premières e-cigarettes connectées de JoyeTech ou de Smokio se contentaient de délivrer diverses informations sur le smartphone (autonomie, nombre de bouffées consommées et restantes,  voltage, alerte, etc.), d’autres fabricants proposent des appareils qui ont pour but d’aider les fumeurs à réduire sa consommation.

vapoteuse
Deux réservoirs et une fonctionnalité Bluetooth pour gérer sa consommation…

Le “machine learning” pour mieux gérer sa consommation

Comment ? Grâce au “machine learning” ! Les nouvelles e-cigs permettent de s’adapter aux objectifs des fumeurs et à ses préférences (plus de nicotine le matin et moins dans la journée). Il est par exemple possible de fixer une période de sevrage en fonction de la consommation de cigarettes. En effet, l’humain a tendance à vouloir aller trop vite en besogne lorsqu’il s’agit de réduire la quantité de nicotine. Il peut en résulter une “rechute” avec pour effet de reprendre le tabac pour compenser.

Certaines vapoteuses connectées peuvent donc gérer la quantité de nicotine présente dans le mélange sans que l’utilisateur n’ait besoin de changer son liquide ou d’avoir une seconde vapoteuse avec un liquide plus concentré. C’est notamment le cas des e-cigs Enovap qui permettent en plus de gérer les arômes à la demande avec un suivi sur smartphone. C’est le futur à portée de main !


Laisser un commentaire