Le Pass sanitaire passera par TousAntiCovid…

TousAntiCovid refait parler d’elle. L’application qui flique 14,7 millions de personnes depuis le 2 juin 2020 intègrera très prochainement une nouvelle fonctionnalité essentielle à la survie de tous. La certification des tests de vaccination qui permettra de savoir si une personne a bien été vaccinée ou non. 

« Liberté, égalité fraternité » la devise si chère à notre douce France est en phase de devenir une utopie. Du moins en ce qui concerne la liberté. Dans la conjoncture actuelle, le peuple français s’apprête à découvrir une nouvelle mouture de l’application TousAntiCovid. Jugée indispensable, elle permettra selon le gouvernement de prouver le résultat positif ou négatif d’un test de détection du virus puis de certifier l’état vaccinal.

Après les déboires rencontrés par TousAntiCovid première du nom, une nouvelle version devrait voir le jour ce lundi 19 avril 2021.« TousAntiCovid-Carnet, dont l’expérimentation débute ces prochains jours, vise à stocker sous forme numérique (dans l’application) et de manière sécurisée (une) preuve de test négatif ou positif certifiée et, une attestation certifiée de vaccination ».

Après l’annonce d’une éventuelle mise en place des QR Codes obligatoires pour aller au resto et l’arrivée prochaine de la nouvelle CNIe (Carte nationale d’identité électronique), le gouvernement français semble continuer dans la même lignée concernant ses projets farfelus…

« La France s’engage dès maintenant dans l’expérimentation de la fonctionnalité TousAntiCovid-Carnet lors des vols à destination de la Corse et des Outre-mer », annonce ce dernier. Il souhaiterait ensuite étendre le procédé aux déplacements vers les pays de l’Union européenne. Puis aux déplacements de votre domicile vers la boulangerie du coin…

TousAntiCovid
(Crédits : Damien Meyer / AFP)

Relevé sanguin obligatoire et mesure appliquée aux enfants

Autre détail choquant : le pass sanitaire ne sera pas suffisant pour circuler librement. Le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton, affirme dans un entretien accordé à BFM TV qu’il « ne sera pas déclaratif » et qu’une prise de sang pourrait être nécessaire afin d’assurer l’immunité acquise.

Outre cette aberration, et toujours d’après Titi, le pass sanitaire concerna « tout le monde », y compris les enfants, mais restera « volontaire ». Le sera t-il aussi pour les nourrissons encore dans le ventre de leur mère ? Bonne question…

Un an, c’est la durée fixée ce mercredi 14 avril 2021 par les ambassadeurs des 27 pays membres de l’Union Européenne pour mettre en place un règlement sur le certificat sanitaire préparé par la Commission européenne. Les eurodéputés sont déjà en train de « négocier » cette nouvelle mesure. Lorsqu’ils ne dorment pas, confortablement installés dans les fauteuils de l’hémicycle du Parlement Européen…

Source : Ouest France