Le mode « nuit » des smartphones et écrans n’aurait aucun bénéfice sur le sommeil

Le mode nuit censé améliorer la qualité de notre sommeil en cas d’utilisation nocturne des écrans (smartphones, tablettes, PC…) ne serait pas vraiment efficace. C’est du moins le constat d’une récente étude scientifique.

Mode nuit : ses bénéfices mis en doute

Depuis de nombreuses années et après de longues études sur le sujet, nous savons avec certitude que les lumières bleues, celles à ondes courtes que génèrent les écrans LED mais aussi les ampoules ont un effet négatif sur nos yeux et notre cerveau. Elles nous empêchent de dormir correctement. Pour y faire face, de nombreux constructeurs, Apple en tête ont décidé de développer un « mode nuit ».

Attention, nous ne parlons pas ici du « dark mode » ou mode sombre qui permet d’économiser de l’énergie sur sur les écrans OLED (sans réduire la quantité de lumière bleue), mais du mode « confort visuel » (Samsung) ou Night Shift (Apple) qui s’attaquent à ce spectre lumineux particulier.

Son fonctionnement est très simple et permet l’ajustement des couleurs de l’écran ainsi que la réduction des ondes courtes. On le retrouve de nos jours sur la majorité des smartphones et même sur Windows 10. Créé dans le but d’améliorer la qualité du sommeil des personnes qui utilisent leurs écrans tard dans la nuit, il a récemment été démontré qu’il ne serait en fait pas aussi efficace que ce que l’on pense. C’est ce que révèle une étude menée par Chad Jensen, professeur de psychologie de la Brigham Yiung University aux États-Unis, réalisée en collaboration avec le centre médical de l’hôpital pour enfants de Cincinnati.

À lire également : Lumière bleue : un vrai risque pour vos yeux…

Des tests grandeur nature pour en arriver à ce constat

Pour leur étude, ils ont fait appel à 167 jeunes volontaires répartis en trois groupes. Le premier groupe était formé de personnes qui utilisaient leur smartphone avec le mode nuit actif. Le second de ceux qui l’utilisaient sans l’activer. Enfin, le troisième groupe composé de ceux qui n’utilisaient pas du tout de téléphone avant d’aller dormir. Dans la première phase de ces tests, les chercheurs n’ont relevé aucune différence entre les trois groupes.

mode nuit

Ils ont alors décidé de réduire l’échantillon à deux groupes en se concentrant sur le temps de sommeil. Un premier groupe composé de personnes qui dormaient en moyenne 7 heures par nuit et un second dans lequel les individus dormaient moins de 6 heures. Pour les individus du premier groupe, les résultats démontrent que l’utilisation du mobile a effectivement légèrement altéré la qualité du sommeil.

Les résultats ont mis en avant le fait qu’activé ou pas, le mode nuit n’a eu aucun impact sur la qualité de sommeil des utilisateurs. La conclusion de Chad Jensen est la suivante :  “ Bien qu’il y ait de nombreuses preuves suggérant que la lumière bleue augmente la lucidité et rendre plus difficile l’endormissement, il est important de réfléchir à la part de cette stimulation directement liée à l’émission de lumière par rapport aux autres stimulations cognitives et psychologiques ”. 

En d’autres termes, les lumières bleues n’ont pas vraiment d’incidences sur la qualité de notre sommeil. C’est l’utilisation pure et simple de nos smartphones qui nous empêcherait de bien dormir, en stimulant notre activité cérébrale, occupant bien trop notre esprit. Mieux vaut donc en général éviter l’utilisation des écrans avant d’aller se coucher. La qualité de votre sommeil en sera bonifiée et votre organisme pourra se reposer correctement.

Source : NewAtlas


Laisser un commentaire