La Quadrature du Net part en guerre contre le pass sanitaire (ouf !)

La Quadrature du Net a décidé de partir en guerre contre le pass sanitaire du gouvernement. L’association a déposé un référé devant le Conseil d’État.

Comme vous le savez peut-être, le pass sanitaire est entré officiellement en vigueur ce 9 juin 2021. Ce document, accessible depuis l’application TousAntiCovid, consiste en une preuve numérique de non-contamination à la Covid-19. Il peut s’agir d’une attestation de vaccination, d’un test négatif PCR de moins de 48h ou bien d’un résultat d’un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la maladie de moins de 6 mois.

Ce pass sanitaire devra notamment être présenté pour accéder à des évènements regroupant au minimum 1000 personnes. Problème, ce pass sanitaire est une grave menace pour les données personnelles et médicales des Français comme nous vous l’expliquions il y a quelques jours dans nos colonnes. Et justement,  La Quadrature du Net a décidé de déposer un référé contre le pass sanitaire devant le Conseil d’État. Il s’agit d’une mesure d’urgence permettant d’agir rapidement en attendant un jugement sur le fond, plus long à obtenir.

Selon l’association de défense et de promotion des droits et libertés sur Internet, ce pass sanitaire « divulgue de façon injustifiée des données sur l’état civil et des données de santé ». Ce qui agace en plus la Quadrature du Net, c’est l’obligation de présenter un pass sanitaire dont l’attribution est uniquement possible si vous êtes en possession d’une carte d’identité nationale ou d’un passeport. 

Ne pas transformer la carte d’identité en passe-droit

La Quadrature du Net rappelle en effet que la possession d’une carte d’identité n’est pas une obligation légale en soi, notre identité se prouvant par tous les moyens comme le stipule la loi n°2012-410 du 27 mars 2012 relative à la protection de l’identité. « La possession d’une carte d’identité ne doit pas s’imposer davantage qu’elle ne l’est aujourd’hui, car ce type d’affichage généralisé risque d’avoir de terribles conséquences avec le développement des nouvelles technologies et la légalisation de la surveillance de masse », assure l’association.

En outre, elle rappelle que le système de code en deux dimensions du pass sanitaire (le fameux combo QR Code et 2D-Doc) sera intégré à la future carte d’identité numérique. « Ce système simple et pratique de code en 2D  facilitera le traçage constant et à grande échelle de toute personne présentant sa carte d’identité ». Comme le précise la Quadrature, faciliter la vérification d’identité grâce au simple scan d’un QR Code provoquera une flambée des contrôles d’identité, que ce soit par les forces de l’ordre ou des services de sécurité privés.

L’autre crainte, c’est de voir la loi imposer à terme un stockage sur le long terme des données personnelles issues de ces cartes d’identité, et de les mettre à disposition aux forces de l’ordre et aux services de renseignements français. « En résulte un triptyque idéal du traçage constaté, automatisé et centralisé de l’ensemble de la population : géolocalisation du téléphone, reconnaissance faciale et contrôle d’identité automatisé ». Pour rappel, la Quadrature du Net s’était attaquée au méga fichier TES devant le Conseil d’État, sans succès. Il s’agit d’une base de données gigantesque recensant les données personnelles de 60 millions de Français. L’association s’était également positionnée contre StopCovid.

Un repaire de lâches et de gestapistes

Il est stupéfiant de voir les réactions sur Twitter concernant la prise de position de la Quadrature : « Mais enfin, vous êtes fous, on a une pandémie sur les bras ! » ou « Je ne vois pas le problème, c’est le monde moderne, on ne va pas vivre en ermite » et la palme de la bêtise avec le « Restez chez vous entre pestiférés, ça sera une bonne chose : on a besoin de place pour aller au resto entre personnes saines« . Le réseau social au petit oiseau bleu est décidément un sacré repaire de lâches et de gestapistes.

La solution préconisée par l’association ? Un concept complètement fou : se faire confiance les uns les autres pour ne pas se mettre en danger. Une hérésie presque ! Faire confiance au peuple… Bolchéviks !

Source : La Quadrature du Net


Laisser un commentaire