• Rechercher
Accueil ► News ► Applis ► La messagerie BCM prête à détrôner WhatsApp et Telegram

La messagerie BCM prête à détrôner WhatsApp et Telegram

messagerie bcm

Plus sécurisé que Telegram, plus confidentiel que WhatsApp. BCM (Because Communication Matters) semble proposer le canal de communication le plus sûr tout en sauvegardant la liberté de communication des usagers.

L’entreprise l’explique elle-même sur son site : « Comme chaque message est strictement chiffré, nous ne voyons pas de différence entre le stockage d’un message sur un serveur BCM et le stockage sur une blockchain, sans parler de l’efficacité de la blockchain. De plus, il est difficile de mettre à jour le logiciel dans chaque nœud de blockchain public lorsque cela est nécessaire ».

L’application est disponible gratuitement sous Android et bientôt iOS. Une fois l’application ouverte, il suffit de « Créer un compte », et cliquer sur « Stop » pour obtenir la clé de ce compte, qui sera votre certificat unique dans BCM. De plus, le code source de l’application Android a été diffusé sur GitHub en open source pour Noël. La version iOS ne devrait pas tarder.

Malheureusement, cette application qui semble proposer des services de messagerie plus performants que ses concurrents, semble aussi être une nouvelle aubaine pour les terroristes.

On savait déjà que Daech était un fervent utilisateur des plateformes de messagerie comme Telegram, malgré une sécurité relative et l’infiltration de la plateforme par les services de renseignements. De même pour les plateformes Rocket Chat et Hoop Messenger. L’agence européenne de police criminelle Europol a d’ailleurs lancé une opération d’envergure contre la propagande djihadiste sur Telegram en novembre dernier, fermant ainsi des centaines de chaînes et de groupes pro-Daech, ainsi que des dizaines de milliers de comptes

Malheureusement, ces restrictions ont entraîné les groupes pro-Daech vers BCM qui propose l’équivalent de la blockchain de la messagerie WeChat, à savoir anonymat, chiffrement, portefeuille virtuel permettant d’échanger les cryptomonnaies Bitcoin et Ethereum, tout en offrant la possibilité de créer des groupes de discussion – chiffrés eux aussi- pouvant compter jusqu’à 100.000 participants. De quoi ravir les adeptes de la propagande djihadiste qui pourront agir à l’abri des regards.

A se demander si l’action d’Europol était vraiment stratégique…


Auteur
Richard Romano

Il n'y a pas grand-chose à dire sur Richard. Bon camarade avec des odeurs corporelles limitées à leurs plus simples expressions, Richton erre à la rédaction le plus souvent à la recherche d'un Croix Bleu, d'un Stoptou ou d'un Batna. Parfois il travaille, mais trouve toujours une bonne excuse pour ne pas rendre un article à l'heure : "Mon père était bloqué à Roquefort-la-Bédoule alors j'ai dû...", "J'ai marché dans l'eau avec mes chaussettes donc..." et notre préférée "J'avais pas Internet alors j'ai envoyé des mails". Une épée.

Tous les articles
Auteur Richard Romano