• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► La lumière bleue accélérerait le vieillissement

La lumière bleue accélérerait le vieillissement

lumière bleue

Une exposition prolongée à la lumière bleue, comme celle qui émane de votre téléphone ou de vos écrans, pourrait affecter votre longévité, qu’elle soit directement perçue par vos yeux ou pas.

De nouvelles recherches menées aux États-Unis à l’Oregon State University suggèrent que les longueurs d’onde bleues produites par les diodes électroluminescentes endommagent les cellules du cerveau, de la rétine et accélère le vieillissement.

L’étude, publiée récemment dans une revue américaine « Aging and Mechanisms of Disease », employait comme support expérimental la mouche drosophile, qui a la particularité d’avoir de nombreux mécanismes cellulaires communs avec d’autres animaux dont l’humain.

Ces études dirigées par Jaga Giebultowicz, chercheuse au OSU College of Science de l’Oregon spécialiste des horloges biologiques des êtres vivants, ont pu montrer comment les mouches réagissaient aux expositions quotidiennes de 12 heures à la lumière LED bleue – similaire à la longueur d’onde bleue répandue dans des appareils comme les téléphones et les tablettes.

La chercheuse et ses équipes ont ainsi constaté que la lumière bleue accélérait le vieillissement des mouches. Selon elle, « Il est très clair que la lumière bleue a raccourci la durée de vie des mouches de manière très spectaculaire. ». De plus, l’étude a permis de constater que les mouches exposées à la lumière bleue développaient des troubles de la locomotion, y compris des mouches mutantes sans yeux utilisées dans l’expérience, ce qui démontrerait les effets négatifs de ladite lumière même quand les yeux ne la percoivent pas directement. A noter que quand elles avaient le choix, les mouches évitaient systématiquement la lumière bleue.

Les preuves ne manquent pas pour affirmer qu’«une exposition accrue à la lumière artificielle est un facteur de risque pour le sommeil et les troubles des rythmes circadiens. » Pour autant, et malgré l’utilisation répandue de l’éclairage LED et des écrans des appareils, qui soumet les humains à des quantités croissantes de lumière dans le spectre bleu, la chercheuse conclue que « cette technologie LED n’a pas été utilisée depuis assez longtemps pour en connaître les effets réels sur la durée de vie humaine. »

En parallèle, certains chercheurs mettent en avant que certaines mesures peuvent être prises pour limiter les lumières bleues, notamment les lunettes à verres ambrés qui filtrent la lumière bleue et protègeraient votre rétine ou encore certains appareils qui pourraient, à terme, être configurés pour bloquer les émissions bleues. On parle même de téléphones qui pourraient ajuster leur affichage en fonction de la durée d’utilisation.

Auteur
Richard Romano

Il n'y a pas grand-chose à dire sur Richard. Bon camarade avec des odeurs corporelles limitées à leurs plus simples expressions, Richton erre à la rédaction le plus souvent à la recherche d'un Croix Bleu, d'un Stoptou ou d'un Batna. Parfois il travaille, mais trouve toujours une bonne excuse pour ne pas rendre un article à l'heure : "Mon père était bloqué à Roquefort-la-Bédoule alors j'ai dû...", "J'ai marché dans l'eau avec mes chaussettes donc..." et notre préférée "J'avais pas Internet alors j'ai envoyé des mails". Une épée.

Tous les articles
Auteur Richard Romano