Gare à vous : Netflix veut punir les utilisateurs de VPN !

« Netflix » ne veut plus que ses abonnés utilisent des VPN. En guerre contre la pratique, de nombreux ratés viennent entacher cette lutte qui va vite ressembler à une course à l’échalote…

En avril 2021, Netflix a annoncé avoir atteint les 208 millions d’abonnés dans le monde. Même si sa croissance ralentit, le service de streaming est loin devant la concurrence, même si Disney +, avec ses 108 millions de fidèles, le prend en chasse. En France, ce n’est pas moins de 8 millions de personnes qui ont souscrit un abonnement chez les diffuseurs de Stranger Things et The Witcher. La société propose en effet, comme les deux cités à l’instant, de nombreux programmes originaux qui sont disponibles dans le monde entier en même temps pour tous les abonnés. Par contre, pour tous les autres films et séries disponibles en plus, le choix est bien différent de pays à pays. Il est par exemple assez connu que c’est le Netflix américain qui contient le plus de programmes.

Ce qui veut dire que vous pouvez aussi avoir des catalogues bien différents selon votre latitude. Les amoureux de cinéma asiatique auront un grand choix de films et d’animés japonais (et de films érotiques) sur celui du pays du Soleil Levant par exemple. Il est également de plus en plus courant que des films français soient disponibles sur Netflix à l’étranger sans passer par la case des salles obscures. Nous pouvons prendre l’exemple récent de La Nuée de Just Philippot, sorti au cinéma en France le 16 juin. S’il a eu droit au même traitement en Chine et en Espagne, il est en streaming sur Netflix dans tous les autres pays du monde. Ces deux évidences peuvent donc pousser les utilisateurs à avoir envie d’aller voir ailleurs et d’utiliser un VPN pour arriver à leurs fins.

À lire également : Netflix, Prime, Disney+… Les programmes du monde entier avec le VPN Cyberghost !

VPN sans frontière

Revenons rapidement sur ce qu’est un VPN, acronyme de « Virtual Private Network ». Ce réseau virtuel privé est donc un programme qui se charge de chiffrer votre connexion et accessoirement de relier votre adresse IP à un autre ordinateur distant, ce qui donnera l’illusion au réseau que vous vous êtes où se trouve ce leurre. Vous apparaîtrez donc comme si vous étiez dans le pays que vous choisirez. Dans le cas de Netflix, en donnant l’illusion à votre réseau que vous êtes au Japon, c’est donc le catalogue de ce pays qui vous sera proposé. Pratique, mais problématique pour les diffuseurs et producteurs de programmes. En reprenant l’exemple de La Nuée, imaginez le manque à gagner si tous les abonnés français le regardent en streaming au lieu d’aller au cinéma. Sous la pression extérieure et pour ne pas perdre l’appui de certaines maisons de production, le service américain a dû durcir sa lutte contre les utilisateurs de VPN, non sans quelques ratés bien agaçants qui ont la mauvaise idée de dernièrement se multiplier.

Salon réservé

Le service américain fait en effet la guerre contre ceux qui essaient de berner la localisation de leur position. Quand une anomalie est détectée, vous êtes sanctionné et n’avez donc plus accès qu’aux programmes exclusifs à Netflix, mais pas au reste. Une manière assez intelligente de faire plutôt que de bloquer entièrement le compte. Sauf que dernièrement, elle est victime de nombreux ratés. La faute aux créateurs de VPN qui ont parfois changé leur mode de fonctionnement. Certains se servent en effet maintenant d’adresses IP qui appartiennent à des lignes fixes résidentielles. Cette astuce est censée être suffisante pour tromper Netflix puisque ces adresses sont identifiées à des clients de fournisseurs d’accès. Sauf que, dans un excès de zèle, le service américain a continué sa chasse en pensant pouvoir faire tout de même la différence entre vrais et faux abonnés.

Mauvaise pioche et de plus en plus de clients qui n’ont rien demandé se retrouvent amputés d’une partie de catalogue comme s’ils se servaient d’un VPN alors que ce n’est pas du tout le cas. La grogne monte de plus en plus alors que les victimes sont plus nombreuses chaque jour. Les faussement sanctionnés ont été priés par Netflix de se tourner vers le service client pour régler le problème. Il ne faudrait néanmoins pas que les erreurs continuent trop longtemps. Il n’y a rien de plus volage qu’un client mécontent, on le sait tous, et les abonnés pourraient facilement décider d’aller voir ailleurs. Il faut aussi dire que les VPN de leur côté vont sans doute trouver bien rapidement des contres-mesures à cette chasse aux sorcières avec des serveurs qui changent d’IP de manière récurrente. La guerre est déclarée !