Decryptage News Smartphones

iPhone : Apple va baisser ses prix dans certains pays

iphone moins cher
L’époque où Apple dominait outrageusement le marché des smartphones est désormais loin. Les ventes de l’iPhone sont effectivement en recul. La marque à la pomme envisage ainsi une nouvelle stratégie tarifaire, à savoir réduire les prix dans certains pays en dehors des États-Unis.

Samsung – géant sud-coréen de la technologie – est depuis longtemps le leader du marché des smartphones. Celui-ci propose des téléphones haut de gamme aussi performants que l’iPhone, mais à des tarifs plus abordables. Il faut savoir qu’Apple n’est même plus le numéro deux sur le marché. La marque de Cupertino a été supplantée l’an dernier par Huawei. Le géant chinois des télécommunications a atteint des chiffres record en termes de livraison. Celui-ci se trouve désormais dans le sillage de Samsung.

Une forte progression de la concurrence implique nécessairement une baisse des ventes. La marque à la pomme a en effet obtenu des résultats trimestriels en dessous des prévisions. Celle-ci évoque une récession de 9,12 milliards de dollars de chiffre d’affaires en l’espace d’une année. Une situation qui pousse la firme américaine à revoir sa politique tarifaire pour l’iPhone.

« Lorsque vous regardez les devises étrangères et plus particulièrement les marchés qui se sont affaiblis au cours de l’année écoulée, ces augmentations (NDLR : du prix de l’iPhone) étaient bien évidemment plus fortes. Courant janvier, nous avons évalué la situation macroéconomique de certains de ces marchés, sur lesquels nous avons décidé de revenir à des tarifs plus en adéquation avec nos prix locaux d’il y a un an, dans l’espoir d’aider les ventes dans ces régions » a expliqué Tim Cook, le grand patron de l’entreprise, à l’agence de presse Reuters.

Pour faire simple, Apple appliquera désormais des tarifs propres à chaque marché. Cela dans la perspective de réduire les prix de l’iPhone en dehors des États-Unis.

Cette nouvelle stratégie tarifaire devrait entrer en vigueur au cours des prochaines semaines. Pour l’heure, la firme de Cupertino n’a pas dévoilé la liste complète des pays concernés. On sait toutefois que la Chine y est incluse. Il fut dire que les chinois tiennent beaucoup à leurs marques locales et que c’est un marché à ne surtout pas négliger…