Decryptage News

Internet : les ados trop exposés par leurs parents sur les réseaux sociaux ?

Enfants vie privée Internet
Une étude récente de Microsoft dévoile que près de 4 adolescents sur 10 pensent que leurs parents ne respectent pas leur vie privée sur Internet. Explication.

Ce n’est pas nouveau. Si vous êtes parents, vous devez probablement le savoir, et ce grâce à des campagnes de prévention répétées : Internet et les réseaux sociaux peuvent être dangereux pour vos enfants. Pédophilie, cyberharcèlement, accès à des contenus violents ou pornographiques… Les raisons de limiter et d’encadrer l’accès de vos ados au web sont légions.

Voilà pourquoi il est important de les former, de leur apprendre les bons comportements : ne publie pas telles ou telles photos, réfléchis avant de t’exprimer, etc. Seulement, les parents gèrent-ils aussi bien leurs vie 2.0 qu’ils gèrent celles de leurs enfants ? Pas vraiment selon la dernière étude de Microsoft.

Les parents ne respectent pas la vie privée de leurs enfants

Nos confrères de BFMTV ont réussi à dénicher quelques extraits de cette étude du constructeur américain, à paraître en février 2020. Dans le cadre de cette enquête, la firme de Redmond a interrogé des milliers d’adolescents. Les résultats sont plutôt surprenants : 42% des sondés estiment que leurs parents les exposent trop sur Internet en étalant leur vie privée sur les réseaux sociaux, notamment avec des photos d’enfance par exemple. Cela engendre chez certains du harcèlement et/ou des moqueries systématiques. Pour 11% d’entre eux, ces comportements leur posent « un gros problème »

Comment expliquer cette attitude ? Comme le rappelle le journal Le Point, une étude de l’institut OnePoll pour McAfee publiée en 2018 démontrait pourtant que géniteurs et génitrices étaient bien conscient des dangers liés à la pédophilie (48% d’entre eux), au harcèlement (37%), à l’enlèvement (28%) et à la cyberintimidation (31%). Mais alors papa et maman auraient-ils du mal à envisager que leurs progénitures puissent avoir une vie privée ? La solution est plutôt à chercher de ce côté. Toujours selon le Point, 34% des parents publient du contenu sur leurs enfants sans même se demander un instant si ces derniers auraient consentis ou non à ces posts.