• Rechercher
Accueil ► News ► Internet des objets : Orange choisit la technologie LoRa pour le déploiement de son réseau

Internet des objets : Orange choisit la technologie LoRa pour le déploiement de son réseau

Les jalons de l’internet 3.0 sont actuellement en train d’être posés. Le dernier événement majeur en date est la décision d’Orange de rejoindre l’alliance LoRa plutôt que Sigfox. Un choix qui n’est pas si anodin, puisqu’il est annonciateur d’une lutte acharnée entre plusieurs acteurs, dont un seul sortira gagnant.

L’internet des objets ou IoT est la prochaine grande révolution que connaîtra le web dans les années à venir. Avec lui, le monde sera davantage connecté puisque les infrastructures, les équipements et même de petits objets pourront communiquer entre eux, traiter et transmettre des données en temps réel.

Le dernier opérateur en date à se positionner est Orange. L’entreprise a annoncé cette semaine vouloir rejoindre l’alliance LoRa (à l’instar de Bouygues télécom). Cette dernière regroupe différents acteurs de l’industrie et vise à promouvoir l’adoption de la technologie d’échange de données à faible débit offrant un taux de couverture important, pour une consommation énergétique maîtrisée. Une sorte de réseau 3G/4G, mais consacrée à l’Internet des objets.

Un revers non négligeable pour la technologie française Sigfox, mais qui ne signe pas pour autant sa mise à mort. Cette dernière a pour sérieux avantage de déjà couvrir une bonne partie de l’Europe, en plus d’avoir levé 100 millions de fonds d’investissement, grâce à différents investisseurs, dont Samsung.

Pour le grand public, l’IoT s’annonce tout aussi incontournable avec l’informatique vestimentaire (ou « wearable »). La plupart des grands acteurs de la high tech œuvrent déjà à finaliser leurs armes pour ce nouveau cheval de bataille. Ainsi, Google, Microsoft et ARM développent chacun de leur côté un système d’exploitation pour ces objets à faible mémoire vive. Tandis que les opérateurs téléphoniques placent leurs pions sur la technologie le mieux à même à répondre à ces futurs besoins en data.

Reste à savoir si cet avantage sera suffisant face à l’alliance LoRa qui lorgne lui aussi sur ce marché juteux. Pour rappel l’IDC estime que l’internet des objets possède un taux de croissance à 16% par an et que le nombre d’objets connectés franchira la barre des 26 milliards d’ici 2020.


Auteur
Jaysen S

Otaku de la vie !

Tous les articles
Auteur Jaysen S