News

Infographie : Les selfies ont la côte chez les ados. Chez les constructeurs aussi

Une étude OpinionWay pour Avanquest, développeurs d'applis, montre que 62 % des 14-18 ans aiment les selfies. Les constructeurs de smartphones, eux, ne comptent pas passer à côté de cette tendance.
« Attend, il faut TROP qu’on fasse une selfie ! ». Ces photos généralement prises avec le capteur frontal des smartphones envahissent les réseaux sociaux, Facebook et Instagram en tête. Selon une étude OpinionWay pour Avanquest, développeur d’applis mobiles, 62 % des 14-18 ans sont adeptes des selfies, beaucoup plus que le reste de la population, 22 %.

La facilité de capture entraîne une préférence pour la photo spontanée, sur le vif. Ainsi, 40 % des 104 ados interrogés prennent des clichés pour partager leur quotidien avec leur entourage.

 

Cet engouement pour la photo, et surtout pour la selfie, n’a pas échappé aux constructeurs de smartphones. Plusieurs méthodes sont alors possibles.

La première, c’est d’augmenter le nombre de pixel du capteur frontal. Généralement de 2 Mégapixels, il passe à 5 sur le HTC One (M8), devenant un smartphone, en théorie, plus adapté aux selfies. Même les Windows Phone veulent surfer sur la vague avec leur projet « Superman », smartphone Nokia qui devrait aussi proposer 5 Mégapixels en façade.

Deuxième méthode, adoptée par Oppo et son Oppo N1 : jouer sur la mécanique. Ici, pas de capteur frontal, mais un capteur arrière de 13 Mégapixels rotatif. Une idée originale qui permet au constructeur de se concentrer sur un seul objectif.

Troisième et dernière méthode, proposer des technologies spécifiques à la selfie. Le LG G3 promet ainsi des « selfies faciles ». De son côté, Huaweï innove avec un système grand angle pour des selfies toujours prises à bout de bras, mais moins centrée sur le visage du photographe, comme le montre la publicité ci-dessous.

[youtube id= »pMosAwzEQbs » mode= »normal » align= »center »]

Une chose est sûre : on n’a pas fini de faire marcher les filtres Instagram pour embellir nos auto-portraits numériques.

Etiquettes