• Rechercher
Accueil ► News ► Android ► Huawei : un rapport accablant rendu par des experts britanniques

Huawei : un rapport accablant rendu par des experts britanniques

Huawei Rapport cybersécurité

Le centre de cybersécurité des services de sa Majesté a rendu son verdict. Résultat, de très sérieux problèmes de sécurité chez les équipements de Huawei et un rappel à l’ordre immédiat.

Huawei n’en finit pas d’être dans la tourmente. Souvenez-vous déjà, il y a quelques semaines, nous vous parlions des tensions entre le fabricant chinois et l’administration Trump, sur fond de soupçons d’espionnage.

Direction le Royaume-Uni cette fois-ci, pour une sérieuse claque administrée par le HCSEC, le Huawei Cyber Security Evalution Center. Pour rappel, ce groupe de travail a été crée en 2010 pour surveiller les activités de la firme. Chaque année, l’organisation rend une analyse détaillée sur la sécurité des équipements télécoms du constructeur. Il décortique méticuleusement les antennes et les logiciels de l’entreprise, à la recherche de la moindre faille ou backdoor.

L’édition 2019 de ce rapport a été rendu public, et Huawei en prend sérieusement pour son grade. 46 pages (uniquement disponible en anglais) et une affirmation : les matériels de l’équipementier posent des risques majeurs en matière de sécurité, et rendent vulnérables les réseaux télécoms du Royaume-Uni.

Les mêmes failles, d’années en années

Pour les experts anglais, Huawei n’est soit pas assez qualifié pour garantir un niveau de sécurité suffisant, ou bien, et c’est la pire option, ignore sciemment les avertissements du gouvernement britannique. En cause, la mauvaise surprise de repérer chaque année les mêmes failles, failles déjà signalées auparavant.”Des vulnérabilités importantes relevées dans de précédentes évaluations persistent”, dénoncent-ils. Relative bonne nouvelle dans ce torrent d’accusations, ce volume de failles reste “globalement en ligne avec les années précédentes”. En somme, leur nombre n’augmente pas, sans diminuer non plus.

Un gros chèque, mais pas d’idées

Face à ce rapport au vitriol, Huawei a sorti le chéquier. Le fabricant chinois a promis d’investir deux milliards de dollars sur 5 ans, afin d’améliorer la sécurité de ses infrastructures. Une belle somme certes, mais qui n’est pour l’instant accompagnée d’aucun plan de bataille. Au grand dam des experts : “cette offre d’investissement , quoique bienvenue, n’est pour l’instant qu’une proposition de budget initiale pour des activités non spécifiées à ce jour”. 

La firme affiche désormais les meilleures volontés pour s’améliorer. “Les problèmes identifiés dans ce rapport fournissent des informations essentielles dans la transformation en cours de nos capacités en ingénierie logicielle”, affirment sans ambages leurs porte-paroles. Une chose est certaine pour Huawei, gagner la course de la 5G au Royaume-Uni ne s’annonce pas de tout repos.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez