Decryptage News

Huawei : la production des smartphones divisée par deux ?

Huawei ligne de production
Peut-être en conséquence directe du bannissement américain, le constructeur a choisi de ralentir plusieurs lignes de productions.

Huawei chercherait-il à temporiser les choses ? Ce serait visiblement le cas. D’après nos confrères de South China Morning Post, le constructeur aurait demandé à Foxconn de ralentir la production de plusieurs de ses appareils. Pour rappel, Foxconn est une société taïwanaise spécialisée dans l’assemblage de smartphones. Elle travaille actuellement avec de nombreuses marques comme Apple, Nokia, Samsung ou Sony. Les modèles concernés ne sont pas spécifiés dans l’article, et comme le précise l’auteur, impossible de savoir si cette mesure est temporaire, ou si elle s’inscrit sur le long terme.

La peur du surplus ?

D’après une enquête menée par l’agence Reuters, des analystes de Fubon Research et Strategy Analytics prévoient une baisse des ventes de Huawei de près de 25 % cette année. Dans cette logique, il  est fort probable que le fabricant ait anticipé ces mauvais chiffres. Et pour éviter de se retrouver avec des palettes de téléphones neufs par milliers,  l’entreprise a préféré freiner les lignes de production.

D’ailleurs, il n’y a pas que les lignes de production qui ont pris un bon coup de frein. Les ambitions pour devenir numéro 1 mondial ont elles aussi pris du plomb dans l’aile. Souvenez-vous, Huawei avait pour objectif de dépasser Samsung en 2020, et de prendre le leadership. Avec tous les problèmes récents, ce challenge semble bien compromis. Pour Zhao Ming, président de Honor, il est « trop tôt pour dire si Huawei attendra ou non cet objectif ».

Pour rappel, Huawei détenait au premier trimestre 2019 près de 15,7 % du marché mondial, juste derrière Samsung avec 19,7%. Une chose est certaine, l’entreprise chinoise fait tout pour conserver cette dynamique, comme en atteste la diffusion prochaine de son OS maison : Ark OS. Vous pouvez d’ailleurs en quelques illustrations ici.