Huawei en danger : sa filiale Honor est à vendre !

Des rumeurs de plus en plus insistantes évoquent une possible vente partielle des activités de Honor. Huawei serait déjà en négociation avec plusieurs acheteurs comme TCL et Xiaomi.

Comme vous le savez probablement, Huawei est la cible depuis plus d’un an de lourdes sanctions américaines. L’administration Trump craint que le constructeur ne soit à la solde du gouvernement chinois et a donc mis l’entreprise sur liste noire. Résultat, Huawei ne peut plus travailler avec des entreprises américaines ni avec toute société utilisant des technologies américaines. 

Une situation particulièrement catastrophique, puisque Huawei ne peut plus se fournir en composants auprès de ses partenaires habituels comme le fondeur TSMC ou encore Samsung. Depuis le 15 septembre, TSMC ne fabrique plus de puces Kirin pour Huawei. Le constructeur se retrouve donc en pénurie de processeurs, et pourrait à terme abandonner la vente de smartphones si la situation ne venait pas à s’améliorer dans les prochains mois.

À lire également : Huawei – HarmonyOS remplacera Android dès 2021 sur les smartphones du constructeur

Il faut sauver le soldat Honor

Comme vous le savez peut-être, Honor est une filiale de Huawei et produit des smartphones moins chers dédiés avant tout à une clientèle plus jeune. Étant liée à Huawei, la marque est également victime des sanctions américaines. Seulement, Honor pourrait s’en sortir plus rapidement que prévu. En effet, la firme de Shenzhen envisage de vendre certaines activités de Honor, notamment la marque Honor, la division Recherche et Développement, puis les équipes responsables de la chaîne d’approvisionnement.

Plusieurs entreprises chinoises ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour cette offre, à l’instar de Xiaomi, TLC ou encore la société spécialisée dans les services numériques Digital China. La transaction pourrait rapporter à Huawei entre 1,8 milliard et 3,1 milliards d’euros. En choisissant de revendre une partie de Honor seulement, cela permettrait à la filiale de sortir du giron des sanctions américaines.

À lire également : La 5G du chinois Huawei placée sous contrôle en France

honor 9x
Crédits : Honor 9X

Une revente pour contourner les sanctions US

En effet, les acheteurs potentiels cités précédemment ne sont pas soumis aux restrictions fixées par les autorités américaines. De fait, Honor pourrait à nouveau s’approvisionner en composants, et reprendre ses activités normalement. « Si Honor est indépendant de Huawei, ses achats de composants ne seront plus soumis aux règles américaines qui frappent Huawei », explique l’analyste Ming-Chi Kuo de la société TF International Securities.

En outre et comme précisé plus haut, cette opération permettrait à Huawei de renflouer partiellement ses caisses. Pour rappel, les pertes de Huawei sont estimées à plus de 9,1 milliards d’euros depuis la mise en vigueur des sanctions américaines.

Source : Le Figaro