Android Decryptage News

Huawei : un OS maison en cas de problème avec Android ?

Les rapports entre les Etats-Unis et le fabricant chinois restent toujours aussi tendus. Pour Huawei, le risque est le suivant : perdre les droits d'utilisation d'Android. Mais pas de panique, la firme a un plan. Un OS maison serait en cours de développement.

Une remise dans le contexte s’impose. Depuis quelques mois, Huawei entretient des relations assez électriques avec l’administration Trump. Pour résumer, le gouvernement américain soupçonne l’entreprise chinoise d’œuvrer en catimini avec les services secrets de l’Empire du Milieu.

Entre temps, l’Allemagne a fait savoir qu’elle comptait faire appel à Huawei pour développer son futur réseau 5G. Et sur fond de craintes d’espionnage, cette annonce a fait bondir les USA. La réponse est immédiate : Si Berlin ne revient pas sur sa collaboration avec Huawei, les Etats-Unis se verront contraintes de revoir leur coopération en matière de renseignements. D’après nos confrères de l’AFP et BFM, l’ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenell, a adressé une lettre assez menaçante au ministre de l’économie allemande Peter Altmaier, homme de confiance de la chancelière Angela Merkel. Un porte-parole de l’ambassade a par ailleurs dévoilé à l’AFP la teneur de ce courrier.

 « Si des acteurs non-dignes de confiance se retrouvent dans les réseaux d’un allié, cela pourrait soulever, à l’avenir, des questions concernant l’intégrité et la confidentialité de communications sensibles entre un tel pays et ses alliés »

Malgré tout l’Allemagne souhaite toujours, pour l’instant, travailler avec Huawei, qui est considéré à l’heure actuelle comme le groupe le plus performant et innovant sur la 5G.

Huawei prêt à dégainer un OS maison

De fait, certaines société américaines, notamment Google et son système Android, pourraient être amenés à boycotter l’entreprise chinoise. Richard Yu, le patron de la division mobile de la compagnie asiatique, ne se montre pas inquiet. Dans une interview donnée au journal allemand Welt.de, il affirme que Huawei est prêt à développer un OS et un écosystème propriétaires, au cas où la firme serait privée de Android.

Attention tout de même, Microsoft et Samsung se sont tous deux prêtés  à l’exercice, avec Windows Phone et Tyzen OS, sans véritable succès. Le numéro trois mondial devra se montrer solide et envisager le développement d’applications tierces pour son OS maison. Et oui, pas de Playstore dans ces cas-là, ni de YouTube, de Gmail, de Google Maps, etc. Affaire à suivre.