• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Huawei : Le Mate 30 privé de tous les services Google ?

Huawei : Le Mate 30 privé de tous les services Google ?

Huawei Mate 30 Pro

La guerre froide entre Huawei et Washington a beau s’être légèrement réchauffée, le Mate 30 pourrait ne pas pouvoir bénéficier des services et applis de Google.

Souvenez-vous, il y a quelques jours, nous vous informions dans nos colonnes que les Etats-Unis accordait un sursis supplémentaire à Huawei. La firme chinoise bénéficie désormais de 90 jours supplémentaires pour trouver une entente avec l’administration Trump, mais aussi pour mettre au point des alternatives en cas de perte définitive des licences Google par exemple.

Dans les faits, cet autorisation spéciale permet au manufacturier de profiter des services, applications, technologies, de ses partenaires américains, Google en tête, pendant la durée déterminée, soit les 90 jours. Problème, cet accord précise que cette dérogation n’est valable que pour les smartphones de la marque d’ores et déjà commercialisés. Et non ceux à venir

Mate 30 et Mate 30 Pro sans Android ?

Le Honor 20 Pro, le dernier flagship de la filiale de Huawei, a pu obtenir sa précieuse certification de justesse. Ce qui n’est malheureusement pas le cas des Mate 30 et 30 Pro. Cependant, tout n’est pas perdu pour la firme de Shenzhen.

Voici à quoi rassemblera le fameux quadruple capteur photo du Mate 30 et Mate 30 Pro.

Selon nos confrères de l’agence Reuters, le second fabricant mondial organise un événement le 18 septembre en Allemagne à Munich pour présenter en grande pompe les derniers nés de la marque au public. Si l’on se fie au délai supplémentaire accordé par Washington, Huawei aurait donc jusqu’au 19 novembre dernier carat pour sortir en vitesse les deux appareils, et ainsi obtenir leurs certifications sur le fil du rasoir.

Mais si la compagnie ne parvient pas à commercialiser les Mate 30 et 30 Pro avant la date butoir, il faudra composer sans Android, ni aucun service, et ni aucune applications Google ! Pas de Gmail, de Google Drive, de Youtube, de Play Store… Une situation pas très enviable disons le.

HarmonyOS à la rescousse

Comme vous le savez, Huawei avait prévu de telles déconvenues. Pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau, l’entreprise avait développé en catimini son propre OS, censé remplacer Android en cas de pépin avec Google ou les Etats-Unis. Après plusieurs rumeurs concernant son appellation ou ses origines (pendant un temps l’OS s’appelait ArkOS, puis HongMengOS), Huawei dévoile officiellement le 9 août HarmonyOS, son système d’exploitation multi-plateformes.

Avec cet OS, l’entreprise entend créer une synergie entre l’intégralité de ces appareils (tablette, téléphones, TV, etc.) grâce à des écosystèmes partagés et interconnectés via HarmonyOS. Le PDG de l’entreprise, Richard Yu, s’était d’ailleurs montré très confiant sur le sujet, garantissant que HarmonyOS était “fin prêt à remplacer Android à tout moment”. 

Sur le papier, les Mate 30 et 30Pro ne sont pas donc condamnés. Mais soyons honnête, nous préférons tous prendre un doliprane plutôt qu’un générique ? C’est un peu la même idée. Le public sera plus enclin à acheter un Mate 30 avec un système d’exploitation qu’il connaît, qu’il maîtrise et qu’il apprécie plutôt qu’avec une copie approximative.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez