Decryptage News

Huawei : HarmonyOS est fin prêt à remplacer Android

HarmonyOS Logo
Le PDG de la firme chinoise a profité de la HDC 2019 pour officialiser HarmonyOS, le système d'exploitation censé remplacer Android.

Connu auparavant sous le nom de code HongMengOS, le nouveau système d’exploitation de Huawei se paie un nom et une officialisation : HarmonyOS. Le PDG de l’entreprise, Richard Yu, a lui même fait les présentations lors de la HDC 2019 en Chine, une conférence dédiée aux produits de la firme.

Un OS pour les gouverner tous

Contrairement à ce qui avait été annoncé par certains médias, HarmonyOS ne sera pas cantonné aux objets connectés. Le système d’exploitation a été designé et développé pour équiper l’intégralité des futurs appareils de la compagnie : smartphone, tablette, ordinateur, télévision, enceinte connectée, etc.

Cette interconnexion et cette uniformisation entre tous les produits traduit la volonté de Huawei de se détacher autant que faire se peut de Google et sa licence Android, mais également des autres entreprises américaines. La stratégie de Huawei n’est pas nouvelle, loin de là. Le constructeur ne fait qu’adopter le système mise en place par Apple depuis des années, avec cette synergie parfaitement rodée entre iOS et MacOS.

Le Huawei Share, qui permet de transférer des données entre les différents appareils de la firme en quelques clics, en est un parfait exemple.

Un OS au goût de revanche ?

D’après Richard Yu, la compagnie pourrait passer d’Android à HarmonyOS « à n’importe quel moment ». Le patron surenchérit même : « Si nous ne pouvons pas utiliser Android dans le futur, nous pouvons basculer immédiatement sur HarmonyOS ». 

Amusons-nous à lire entre les lignes. Pour l’heure, Huawei va continuer de collaborer avec Google, en raison de leurs partenaires communs. Mais que veux-dire Richard Yu, avec ces petites phrases ? Le message est directement adressé aux Etats-Unis : Empêchez-nous encore une fois de commercer avec des entreprises américaines (en gros mettez-nous encore une fois des bâtons dans les roues) et nous nous passerons de vous et de Google en un clic.

D’autant plus que Huawei a pensé HarmonyOS intelligemment. Le système d’exploitation supportera les applications Android, HTML 5 et Linux. En outre, le fabricant va également introduire son propre Service Google Play, appelé « HMS Core« . Il fournira directement des API’s d’applications sans passer par Google.

Un déploiement sur trois ans

Le premier appareil à bénéficier d’HarmonyOS sera la Honor Vision TV, qui sera disponible dès le 10 août sur le marché chinois. Pour l’instant, la firme de Shenzhen réserve son OS à l’Empire du Milieu, mais compte bien le démocratiser dans les mois et années à venir.