• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Huawei : de nouvelles sanctions américaines pourraient signer la fin du constructeur

Huawei : de nouvelles sanctions américaines pourraient signer la fin du constructeur

Crédits : Pixabay

Donald Trump ne semble pas vouloir accorder de répit à Huawei. Les autorités américaines envisagent d’empêcher le constructeur de se fournir en processeur, puces et chipsets.

On savait que Donald Trump avait une dent particulièrement cariée contre Huawei mais cette nouvelle information prouve que le président n’est pas prêt de calmer le jeu. Les autorités américaines envisagent de nouvelles sanctions contre l’entreprise chinoise. Parmi les différentes propositions évoquées, les USA ont émis l’idée d’interdire au constructeur d’acheter des composants et des technologies si ces derniers sont les produits à hauteur de 10% de propriétés intellectuelles.

Seulement, les autorités en ont encore sous le coude comme le racontent nos confrères du site Android Authority. En effet, les fondeurs qui utilisent des équipements américains pourraient se voir d’exiger d’obtenir une licence auprès du gouvernement américain pour pouvoir profiter de ces composants. Tout comme la licence Android dont Huawei a été privé, les fondeurs concernés pourraient être sur le coup du bon vouloir de Washington, qui pourrait donc s’arroger le droit de retirer la licence en cas d’irrégularité ou de non-respect des conditions fixées.

À lire également : Huawei visé par une plainte de Washington pour conspiration et racket

Une catastrophe pour Huawei

Concrètement, cette réglementation si elle venait à rentrer en application pourrait des conséquences catastrophiques pour la firme de Shenzhen. Le constructeur ne pourrait plus se fournir auprès de ces fondeurs. Et c’est bien là tout le problème. Ces fondeurs à l’instar de TSMC, fondeur taïwanais et partenaire régulier de Huawei, utilisent en partie non-négligeable des technologies et composants américains dans la fabrications de leurs produits.

Comme le précisent nos confrères du site Phonandroid, cette mesure pourrait avoir un impact bien plus grave sur la santé de Huawei que la perte de la licence Android. Elle pourrait tout simplement l’arrêt de mort de la branche mobile de l’entreprise. Les analystes d’EverBright Securities, une société chinoise de courtier en valeurs immobilière, sont revenues sur les conséquences désastreuses de cette réglementation : “Il n’existe pas d’unité de production en Chine qui n’utilise que des équipements made in China, il est donc très difficile de fabriquer tout chipset sans équipement américain”, expliquent les experts.

Source : Android Authority


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez