Decryptage News

Huawei : La Chine prépare la riposte en secret

USA China war
Selon plusieurs sources, L'Empire du Milieu préparerait sa défense contre les décisions des États-Unis.

Imaginez une entrevue retirée des agendas officiels, une table ronde avec la Chine et tous les géants de la tech, et un mot d’ordre : « Ne suivez pas les directives de votre gouvernement, rebellez-vous et protestez ».

Des sources anonymes ont confirmé au New York Times que cette réunion a bien eu lieu. Pas de déclarations publiques, pas de position officielle de la part de l’Empire du Milieu, pas de commentaires des entreprises présentes. La Chine préfère préparer sa riposte en catimini. Selon le journal américain, de très grands noms auraient participé à cette entrevue : Microsoft et Dell pour les États-Unis, ARM pour le Royaume-Uni ou encore les Sud-Coréens de Samsung.

Certaines rumeurs avancent que Google était également présent, tout comme Facebook. Pour rappel, le réseau social vient d’officialiser sa position : la société va suivre les ordres de l’administration Trump et stopper toutes les relations commerciales avec Huawei. Toujours d’après le New York Times, la Chine a profité de cette réunion pour mettre les points sur i : toute entreprise qui mettra en application les sanctions américaines devra « subir les conséquences graves«  de leurs actes.

Le pire scénario en approche ?

Récemment Google militait pour l’apaisement, notamment en essayant de convaincre le gouvernement US des dangers potentiels que pourraient provoquer le bannissement de Huawei.

La Chine ne l’entends visiblement pas de cette oreille et ne cherche pas à calmer la situation. Au contraire, l’escalade paraît inévitable. Comme le témoigne les différentes actions de Pékin : création d’une liste noire de plusieurs entreprises étrangères, menace d’une réduction des exportations de terres rares vers les USA (nécessaires à la fabrication des batteries de smartphones, des écrans, etc.), surtaxe de milliers de produits originaires des États-Unis…

Une chose est certaine, une guerre commerciale sans fin et sans merci n’est pas bonne pour les affaires, et il y a fort à parier que les entreprises concernées tentent le tout pour le tout pour parvenir à l’apaisement.